AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

My shame is so great ... How can you even look at me ? [Flashback / Eleanor & Cora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Il était une fois...
Pommes : 193
Né(e) le : 19/04/2014

MessageSujet: My shame is so great ... How can you even look at me ? [Flashback / Eleanor & Cora] Dim 11 Mai - 17:41





« My shame is so great ...
How can you even look at me ? »

(Eleanor & Cora / Flashback)


Royaume Enchanté, il y a un peu moins de 60 ans d’aujourd’hui.  

Eleanor attendait nerveusement dans cette clairière déserte, devenue le lieu de ses rencontres avec cette femme que sa mère avait aidée, quelques mois plus tôt, à accoucher dans le plus grand des secrets. Cora Mills, de son nom, connue jadis pour être la fille du meunier, mais aujourd’hui comme étant la femme du Prince Henry. Accouchement clandestin, oui. Alors que tous croyaient Dame Mills aussi vertueuse qu’une sainte, cette dernière s’était malencontreusement retrouvée à porter un enfant illégitime, fruit d’une étourderie sans lendemain, si l’on pouvait dire. Le mal étant fait, il lui fut tout simplement impossible de mettre un terme prématuré à cette grossesse. Neuf mois plus tard, Rose Drysdale procédait à l’accouchement, assistée de son unique fille, Eleanor.  Ne pouvant garder l’enfant, une petite fille, Dame Mills la confia à Rose, s’étant portée elle-même volontaire pour l’élever comme si elle était sienne. Il fut néanmoins décidé que la mère biologique resterait en « contact » avec sa dernière née par l’entremise d’Eleanor. En retour, cette dernière bénéficierait de certaines opportunités, telles qu’une éducation, voire même une toute petite chance de devenir "quelqu'un".

Si l’adolescente, à peine âgée de 13 ou 14  ans , à l’époque, s’était d’abord montrée réticente face à tout ceci, elle développa peu à peu un lien de confiance à l’endroit de sa « préceptrice ». En plus de donner des nouvelles de la petite Danica - ainsi avait été appelée l'enfant adultérin - elles discutaient de choses et d’autres. Malgré une amitié naissante, lien presque maternel, un fait perdurait : Eleanor se sentait incontestablement intimidée par Dame Mills. Elle en vint même à envier ce monde auquel elle n’appartenait pas. Celui des nobles.  

Toujours est-il que ces rencontres cessèrent subitement, du jour au lendemain. Rose prétexta qu’Eleanor était souffrante. En réalité, un destin bien plus pire que la maladie s’était emparé d’elle. Tombée dans l’œil de riche homme-loup, ce dernier promit à la famille Drysdale « argent et place dans les rangs dans la noblesse » à une condition une seule : Eleanor devait lui donner un fils. C’est ainsi qu’elle se retrouva, à l’âge de 15 ans seulement, enceinte d’un enfant qui représentait à lui seul ou bien sa perte, ou bien la fortune de sa famille. Il fut alors formellement interdit à Eleanor de quitter sa chaumière. Sa grossesse ne devait être au vu et au su de quiconque. Pourquoi diable ses parents avaient-ils accepté un accord aussi vicieux ? Voyez à quoi elle en était réduite.

Trois mois de grossesse déjà et elle se sentait devenir complètement folle à rester enfermée entre ses quatre murs. Un jour de plus et elle ne répondait plus de ses actes. Jamais elle n'avait autant songé à mettre fin à ses jours que depuis cette nuit où l'homme-loup avait posé ses mains sur son corps chaste et juvénile. Elle avait l'impression d'avoir été violée. Ni plus ni moins. Sur un coup de tête plus qu’autre chose, elle s’était enfuit. Elle courut. Elle courut plusieurs minutes pour rejoindre la clairière. Leur clairière. Elle espérait y trouver celle qui la comprendrait sûrement : Cora...


_________________


Woman, mother, lover and so much more...

One word frees us of all the weight and pain of life...
That word is love.