AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

The Tempest - Groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Admin
Pommes : 63
Né(e) le : 20/01/2013

MessageSujet: The Tempest - Groupe 1 Mer 30 Avr - 16:08

THE TEMPEST

Là, à travers l'obscurité inquiétante, deux silhouettes se dressent. Elles avancent, l'une près de l'autre comme deux prédateurs, avides et assoiffés. Au loin, elles ne perçoivent que les lueurs fébriles et faiblardes de Storybrooke semblables à de petites tâches éparses et jaunâtres. Une tension, extatique et dangereuse, se propage progressivement dans l'atmosphère, annonçant une fin, un point final à cette sombre nuit.
Un vent chaud et électrique se lève doucement sur la petite bourgade, emportant avec lui quelques feuilles vagabondes. Le ciel semble se fendre, le sol craqueler sous cette épaisse volute violacée qui, sillonne désormais dangereusement les rues. Cette brume, opaque et colorée, s'infiltre à travers les bâtiments, s'accroche aux peaux, aussi vicieuse qu'un serpent autour de sa proie.

Quel drame se présente à l'horizon ? Qu'adviendra-t-il de nos pauvres habitants égarés, privés de leur sens ?
Une chose est certaine, Cora et Killian Jones jubilent de leur œuvre.

Ainsi, nous nous retrouvons maintenant au beau milieu de la forêt de Storybrooke, au Puits Magique. Nous pouvons d'ailleurs apercevoir quatre personnes allongées sur le sol, encore endormies... Emma, Henry, Mary-Margaret et Callidora. Oh... Ils allaient bien... à un détail près. Emma et Mary-Margaret avaient perdu la parole, Callidora la vue et Henry l'ouïe. Que vont-ils bien pouvoir faire et surtout... trouveront-ils le coupable ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forbiddenfruit.forumactif.org
avatar

The Savior
Pommes : 277
Né(e) le : 05/03/2013

MessageSujet: Re: The Tempest - Groupe 1 Jeu 1 Mai - 17:04


THE TEMPEST
Callidora Dragomir ✤ Mary-Margaret Blanchard  
Henry Mills ✤ Emma Swan


From the hell that we’re in...


Un tintement, sourd et entêtant, résonnait à ses tempes endoloris. Elle n'aurait su l'exprimer mais, il lui semblait que, de l'endroit où elle se trouvait, son corps n'était plus qu'un amas lourd et douloureux. Elle inspira profondément. L'oxygène envahit subitement ses poumons, aussi violent qu'un coup porté au thorax. Elle fut contrainte de recroqueviller ses membres, espérant silencieusement atténuer la brûlure lancinante au creux de sa poitrine. Au loin, elle percevait quelques ronronnements doux, apaisants, semblables à des respirations ensommeillées qui, se répondaient mélodieusement. Elle n'était pas seule. Difficilement, elle ouvrit alors ses paupières. Elle plissa quelque peu les yeux, tandis que l'obscurité ambiante l'empêchait de distinguer quoi que ce soit. Elle grommela, silencieusement et, se redressa sur ses avants-bras pour, finalement, s'asseoir. Quelques secondes, quelques minutes, elle balaya les alentours, s'habituant peu à peu au manque de lumière. Que faisait-elle ici ? Intérieurement, elle repassa le fil de sa journée mais, rien n'aurait su expliquer cet étrange réveil. D'ailleurs, elle ne se souvenait même pas de s'être endormie. La dernière chose dont elle se rappelait ; une partie de fléchette, seule, au commissariat. D'une main, elle massa doucement l'arrière de son crâne, non sans afficher une grimace ennuyée. Et merde, voilà que Storybrooke croulait de nouveau sous les ennuis. Le vent malmenait les arbres autour d'elle avec une telle brutalité, qu'elle crut un instant que la fin du monde approchait. Peut-être était-ce le cas après tout ? Elle était bien placée pour savoir que, dans cette ville, tout pouvait arriver. S'agrippant au tronc d'un vieux sapin, Emma se hissa sur ses jambes encore flageolantes. C'est une fois debout qu'elle remarqua les silhouettes nonchalamment éparpillées sur le sol. Son sang ne fit qu'un tour lorsque, parmi elles, elle reconnut son fils ainsi que sa mère, accompagnée d'une jeune femme qu'elle n'avait seulement croisé. Le cœur battant, elle se précipita vers eux, non sans ouvrir la bouche pour hurler leur prénom. Seulement, là, à travers les bourrasques, aucun son ne retentit. A nouveau, elle tira sur ses cordes vocales qui, jamais ne résonnèrent. Lentement, la panique enlaça son corps désormais tremblant d'incertitude. Ainsi, dans une attitude à la fois hystérique et affolée, Emma secoua les épaules amorphes de Mary-Margaret.
Que se passait-il ? Qu'est-ce que cela signifiait ? Autant d'interrogations qu'elle ne pourrait que penser, sans jamais pouvoir les poser aux deux seules personnes qui, sur l'instant, avaient le don de l'apaiser ; sa mère et son fils.




_________________

BORN TO DIE ✤ sometimes love is not enough when the road gets tough
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: The Tempest - Groupe 1 Jeu 1 Mai - 18:09



The Tempest

Cette fraîcheur, ce vent qui fouaittait doucement contre les arbres, mon corps abandonné à lui même sur le sol...n'était-ce là qu'un rêve duquel je venais de m'endormir doucement? Peut-être que dans ce rêve viendrait les bras rassurants de mon maitre, les rires cristallins de mes soeurs, peut-être serais-je à nouveau réunie avec mes pouvoirs qui me manquaient sûrement plus qu'eux tous réunie? Au bout d'un moment mes sens furent agaçé, d'autres respirations ce laissaient entendre à mes côtés, les battements de coeur me rendait perplexe. Je me tournais doucement sur le côté de mon corps par paresse et tâtais doucement le terrain. En inspirant doucement je me préparais à ouvrir les yeux pour voir ce qui m'attendais, mais ne fut ma surprise qu'en voyant le néant. Incertaine je clignais doucement des paupières pour m'assurer que je n'avais pas mépris d'ouvrir les yeux, mais de nouveau devant moi n'était rien d'autre qu'une noirceur sans fin. J'étais surprise, plus que surprise, j'étais sans mot. Était-ce simplement un mauvais rêve me rappelant que je devais rapidement trouver une façon de retourner à la maison?

«Par le diable, qu'est-ce que tout cela signifie?» dis-je en entendant du bruit m'entourant. Soyons sincère, je n'entendais que du bruit, une bourrasque ce laissait voltigé autour de moi me rappelant une tempête, mais je ne pouvais ni la voir ni m'en assurer. Peut-être n'était-ce que le vent qui se laissait connaitre? Je ne rêvais pas. Je le réalisais peu à peu et sous le choc de me rendait compte que j'avais perdu la vue. C'était impossible! Je ne pouvais perdre tout ce qui me restait de moi! Comment pourrais-je m'admirer des heures dans un mirroir désormais?  «Quiconque vous êtes, si vous avez causé ce qui m'arrive vous le regretterai de votre propre vie!» M'écriais-je alors à plein poumon en tentant de me dresser sur mes deux jambes. Échec! Sans la vue j'étais perdu, étourdie, je retombais lourdement au sol plus vite que je ne m'étais levé. Doucement je relevais la tête pour contempler le vide toujours aussi présent. Ma vue! Qu'était devenu mes magnifiques yeux? Étaient-ils désormais recouvert d'un épais nuage bleuâtre m'empechant à jamais de pouvoir me perdre dans les yeux de mon maitre? Qu'était cette calomnie?! Aucune réponse, seul le vent voulait bien me rendre service, mais il n'était d'aucune utilité puisqu'il ne portait aucune voix à mes oreilles. Comment m'étais-je retrouvé ici? Ce sol...c'était de la terre et des épines de sapin en toute évidence. Pourquoi étais-je dans une forêt? Je me cachais pourtant dans la crypte à chaque nuit, le jour j'allais faire des passages rapide en ville, mais jamais je n'approchais la forêt! J'abandonnais aussitôt l'idée d'être sur mes pieds, mon équilibre ne faisait pas le poids, je soupirais simplement en esperant entendre la moindre voix. Je voulais savoir ce qui ce passait, mais comment le faire quand mon plus grand allié ma propre vue ne m'étais plus disponible.  « Mais que voulez-vous?» m'exprimais-je d'un tont beaucoup plus doux que je n'en avais l'habitude. Si j'étais pour être dans un état de faiblesse autant ne pas me faire des ennemis pour le moment.  «Où sommes nous...»j'essayais d'avoir un air triste, mais ne voyant aucunement où je pouvais bien regarder, j'aurais pu faire ce regard à un arbre pour ce que j'en savais. J'étais prise au dépourvue et je dois l'admettre pour une fois la surprise ne me faisait aucunement plaisir!
FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: The Tempest - Groupe 1 Ven 2 Mai - 7:18



Mary Margaret cauchemardait. Encore une fois, elle se trouvait dans cette fameuse pièce enflammée. Depuis que la malédiction avait été brisée, elle s'y retrouvait souvent. Comme si tout cela était l'un des effets secondaires du retour de la magie en ville. Habituellement, dans son sommeil, elle n'avait qu'à se retourner sur le côté et poser sa tête contre l'épaule de David pour se sentir rassurée et sortir de ce cauchemar. Mais ce matin là, et bien le lit était anormalement vide. Et elle avait beau se tourner et se retourner elle ne rencontrait rien que le vide. Mais ce qui était le plus étrange, c'était les oiseaux qui chantaient aussi dans son rêve. Parce que si elle était enfermée, il n'y avait pas d'oiseaux, n'est-ce-pas ? Et puis, pourquoi elle avait l'impression que quelqu'un la secouait ?

D'ailleurs... La pièce disparut, alors que Snow ouvrait les yeux brutalement, tirée de son sommeil. Et par la même occasion, ressentit une vive douleur à l'avant-bras gauche. Parce qu'il ne fallait jamais être tirée brutalement de la pièce en feu, sous peine de se brûler. Elle poussa un léger cri de douleur mais... Aucun son ne sortit. L'institutrice écarquilla alors les yeux, avant de fixer Emma, puisque c'était elle qui venait de la réveiller. Elle se redressa alors vivement, en constatant qu'elle se trouvait dehors, et qu'en plus, elles n'étaient pas seules. Puisqu'une jeune femme semblait faire la conversation à un arbre et qu'Henry était couché au sol, juste à ses côtés.

Ecarquillant encore plus les yeux, Mary Margaret voulut demander à Emma ce qu'il se passait, mais aucun son ne franchit la barrière de ses lèvres. Elle grimaça alors, se disant que la magie leur jouait un tour. Et c'était encore Regina qui était derrière tout ca...

Elle soupira alors et se résigna à se relever pour se mettre debout. La première chose à faire était de réveiller Henry et de savoir ce qu'il se passait...



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Henry Toucourt
Pommes : 109
Né(e) le : 17/04/2014

MessageSujet: Re: The Tempest - Groupe 1 Sam 3 Mai - 3:50


The Tempest



Rien n’est plus affolant que de se réveiller sans se rappeler s’être endormi. D’abord déboussolé, on cherche vainement à comprendre ce qui s’est passé. Toute notion du temps vous semble alors s’être évaporée. Voilà l’état d’esprit dans lequel se trouvait le jeune Henry, 11 ans,  lorsqu’il fut doucement tiré de son sommeil.

Allez savoir pourquoi ni même comment il s’était retrouvé là, à proximité du puits de Storybrooke.  Ce même puits qui, quelque temps auparavant, avait vu ressurgir sa mère et sa grand-mère, prisonnières de « l’autre monde ». Le Royaume Enchanté. Rappelons qu’elles y avaient été projetées après qu’elles eurent tentés de combattre un spectre. Elles avaient finalement été aspirées par un vortex créé à même le chapeau de Jefferson. Ce souvenir qui aujourd’hui se comptait en semaines lui était encore difficile. Il avait eu fichtrement peur de les perdre toutes les deux. Tout le monde avait eu peur de les perdre, à commencer par David. Entre ses sentiments partagés envers son grand-père et la méchante reine qui lui servait de mère adoptive, les retrouver n’avait guère été facile. S’il avait ardemment souhaité prendre part aux recherches, la force des choses et de certains événements l’avait curieusement amené à tenir un rôle clé dans le retour des deux femmes. Bref…

Ce jour, là journée s’était déroulée comme les autres depuis le retour d’Emma et de Mary Margaret. La vie avait semblé reprendre son cours « normal ». L’école, les devoirs, une vie de famille à laquelle tous commençaient à s’habituer dans un appartement trop petit pour 4 personnes. La routine, quoi, hormis une chose : ce temps étrange qui au coucher du soleil avait jeté sur la ville une atmosphère à la fois inhabituelle et menaçante.

Henry se souvenait  avoir lancé des regards inquiets vers la fenêtre tandis qu’il essayait de terminer ses devoirs.  Il se rappelait aussi, du haut de cette même fenêtre, avoir aperçu Leroy courir dans la rue, puis Emma le sommer de l’accompagner jusqu’à l’extérieur. Tous semblaient agités, signe qu’un mauvais présage approchait incessamment. Si le jeune Mills-Swan se souvenait être débarqué dans la forêt en compagnie de sa mère et de sa grand-mère, le reste demeure très vague. Il y a eu cette fumée violacée, puis ce bourdonnement des plus désagréables qui l’obligea à se prendre la tête en hurlant de douleur et d’inconfort. Puis… Plus rien !

Le jeune homme ouvrit faiblement les yeux pour entrevoir Mary Margaret. Il remarqua dès lors quelque chose d’étrange : les lèvres de sa grand-mère bougeaient, mais pas un son ne sortait. Il réalisa bien rapidement que ce n’était pas Mary Margaret qui n’émettait aucun son; c’était plutôt lui qui n’entendait plus. Incapable d’entendre, Henry figea, visiblement désorienté. Que diable s’était-il passé ?


© fiche créée par ell


_________________


The Savior & The Evil Queen

Two different mothers in many ways ; same kind of loving anyways

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The Savior
Pommes : 277
Né(e) le : 05/03/2013

MessageSujet: Re: The Tempest - Groupe 1 Dim 4 Mai - 12:53


THE TEMPEST
Callidora Dragomir ✤ Mary-Margaret Blanchard  
Henry Mills ✤ Emma Swan


From the hell that we’re in...


Elle aurait voulu crier, hurler à s'en abîmer la voix, peut-être même parler, parler pour ne rien dire pendant des heures. Un vieux diction disait que, c'était une fois que nous perdions les choses que nous réalisions à quel point on en avait besoin. Sa main se pressa contre ses abdominaux tandis qu'un rire silencieux secoua légèrement son corps douloureusement tendu. Elle qui n'était pas de nature bavarde, voilà que sa voix lui manquait. Quelle ironie ! Heureusement, sa mère ouvrit les yeux. Elle soupira de soulagement, tandis qu'elle sentit la panique s'atténuer. Dans un geste qui, parut à la fois surprenant et déroutant, Emma enroula ses bras autour de la silhouette tout juste éveillée de Mary-Margaret. Elle resta ainsi quelques instants, inspirant longuement les effluves de son parfum comme l'aurait fait une petite fille. Lorsqu'elle se détacha d'elle, elle fut forcée d'admettre que sa présence lui était vitale et apaisante. Ses lèvres se mouvèrent, articulant un simple « maman » silencieux. Un sourire s'afficha sur son visage visiblement inquiet, tandis qu'elle resserrait légèrement sa prise autour de son épaule. Elle balaya les alentours des yeux et, plongea un regard maternel dans celui de son fils. Bien qu'elle fut rassurée de le savoir en vie et près d'elle, elle aurait préféré, sans aucun doute, l'imaginer ailleurs, près de son autre mère chargée de magie et de fureur. Regina... Un instant, son ventre se noua à cette pensée. Était-elle, elle aussi, touchée par cette étrange vague de sorcellerie ? Allait-elle bien, seulement ? Elle ferma quelques instants les paupières. Elle devait retrouver son calme pour son fils, pour eux...

Elle se redressa enfin. Prudemment, elle s'approcha de la petite blonde qui, visiblement ne savait pas où elle se trouvait. Elle agita sa main devant son visage, espérant ainsi attirer son attention mais, cette dernière semblait voir à travers elle. Étaient-ils tous touchés par cette... malédiction ? Doucement, elle attrapa ses doigts qu'elle vint poser sur sa longue chevelure, puis sur sa joue. De cette manière, elle tentait de la rassurer ou, au moins, de se présenter. Elle descendit davantage son bras, afin qu'elle puisse palper son insigne, accroché négligemment à la ceinture de son pantalon. Une bourrasque plus violente la rapprocha de son interlocutrice. Il fallait y aller. Elle inspira longuement et, emprisonna le poignet de la blondinette pour la guider. D'un signe de tête, elle incita son fils et sa mère à la suivre ; il était temps de rejoindre la ville.




_________________

BORN TO DIE ✤ sometimes love is not enough when the road gets tough
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: The Tempest - Groupe 1

Revenir en haut Aller en bas

The Tempest - Groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Ipanema percolateur 1er groupe Italien
» vfa express 1 groupe
» Classement de la course Groupe C du SRCS
» Le groupe Patchouli
» Groupe 5 à Wezembeek
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forbidden Fruit :: Storybrooke :: Alentours :: Puits magique-