AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

The Tempest - Groupe 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Admin
Pommes : 63
Né(e) le : 20/01/2013

MessageSujet: The Tempest - Groupe 3 Mer 30 Avr - 16:07

THE TEMPEST

Là, à travers l'obscurité inquiétante, deux silhouettes se dressent. Elles avancent, l'une près de l'autre comme deux prédateurs, avides et assoiffés. Au loin, elles ne perçoivent que les lueurs fébriles et faiblardes de Storybrooke semblables à de petites tâches éparses et jaunâtres. Une tension, extatique et dangereuse, se propage progressivement dans l'atmosphère, annonçant une fin, un point final à cette sombre nuit.
Un vent chaud et électrique se lève doucement sur la petite bourgade, emportant avec lui quelques feuilles vagabondes. Le ciel semble se fendre, le sol craqueler sous cette épaisse volute violacée qui, sillonne désormais dangereusement les rues. Cette brume, opaque et colorée, s'infiltre à travers les bâtiments, s'accroche aux peaux, aussi vicieuse qu'un serpent autour de sa proie.

Quel drame se présente à l'horizon ? Qu'adviendra-t-il de nos pauvres habitants égarés, privés de leur sens ?
Une chose est certaine, Cora et Killian Jones jubilent de leur œuvre.

Ainsi, nous nous retrouvons maintenant au beau milieu de Town Hall. Nous pouvons d'ailleurs apercevoir trois personnes allongées sur le sol, encore endormies... Ruby, David et Delilah. Oh... Ils allaient bien... à un détail près. Ruby et Delilah avaient perdu la vue, David l'ouïe. Que vont-ils bien pouvoir faire et surtout... trouveront-ils le coupable ?  



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forbiddenfruit.forumactif.org
avatar

Il était une fois...
Pommes : 233
Né(e) le : 19/04/2014

MessageSujet: Re: The Tempest - Groupe 3 Mer 30 Avr - 19:07




L'air est froid. Trop froid, malgré l'inexistence de quelconque chauffage dans l'étroite chambre où je séjourne depuis quelques jours. Même l'air est différent. D'ordinaire grisant et poussiéreux, des bouffées fraîches me chatouillent le museau. Mes narines se contractent puis se dilatent au rythme d'une respiration de moins en moins régulière. La belle endormie que je suis se réveille. La torpeur me quitte peu à peu alors que le froid me dévore les jambes au trois quart nus. Le matelas de mon lit, d'ordinaire moelleux et doux, est devenu rugueux et désagréable. Une brise me fais papillonner les yeux. Pourtant, l'abysse demeure. J'ai beau cligner des yeux, un écran noire demeure figé dans mon champ de vision. Panique. L'angoisse me taraude aussitôt. Que se passe t'il? Pourquoi je ne vois rien? Paniquée, je commence à me redresser d'une volée, manquant de me craquer le dos dans cet élan brusque et insouciant. Les hululements des chauve-souris, la bise rugueuse du bitume sous mes jambes et mains, la caresse froide de la pierre...je ne suis plus dans ma chambre. Mais où? Un instant, je me revoyais déjà exilée dans ces cavernes qui furent mon fléau pendant vingt huit années. Mais cette angoisse ridicule se volatilisa dans les limbes affolées de mon esprit alors que je reconnaissais toutes les caractéristiques d'un extérieur tout autour de moi et ce, malgré mon aveuglement mystère. Outre les bruits typiques d'une rue déserte, rien d'autre. Seule? Je tends une oreille. Rien. Mon cœur cogne violemment contre ma poitrine. Et le froid de la nuit dévore chaque parcelle de ma peau dénudée. Or, étant donné ma nuisette en soie noire comme seul vêtement, j'étais une proie idéale au climat anormalement glacial en ce début printanier. Désorientée, je me redresse fébrilement, priant pour que mes jambes flageolantes résistent à l'envie de rester camper par terre, en territoire inconnu. Titubant sous l'assaut d'un vertige, je sens un pilier métallique stopper ma chute quelques centimètres à ma gauche. Un lampadaire? Oui, j'étais bien dehors. Suis-je seule? Des gémissements sourds et bruits à proximité me font sursauter. Non, je ne le suis pas. Pourtant, la peur au ventre, je reste muette, les oreilles tendues pour discerner ces nouveaux bruits qui commencent à prendre peu à peu de l'ampleur. Appuyée contre le lampadaire comme s'il était ma dernière échappatoire, mes yeux aveugles regardent dans le vide, troublés. Que se passe t'il bon sang? Allais-je devoir goûter à un nouveau cauchemar? Mon fléau n'avait-il de fin?

La peur apprivoisée se dissipe peu à peu au profit de la curiosité et de l'incertitude...



_________________


Dancing on a mound of corpses

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: The Tempest - Groupe 3 Jeu 1 Mai - 19:50


Ruby Lucas & Delilah Malefys & David Nolan ❧ Hum...Crap ?
« - Courage petits... »

D
eux petits miaulements épuisés et désespérés me répondirent, tandis que je caressais sans brusquerie aucune les chatons au pelage immaculé étendus dans le panier. Deux pauvres chatons qui visiblement abandonnés par leur mère, avaient été trouvés dans le caniveau transis de froid et presque à l'agonie car pour le moment encore sous sevrage et de ce fait, incapables de se nourrir par eux-même. Et si une bonne âme ne les avaient pas amenés au refuge, ils seraient très certainement morts à l'heure qu'il était en ce moment-même, chose que je ne comptais pas laisser arriver car bien déterminé à leur donner le moyen de survivre. Fort de cette idée, je ne trouvais donc pas à me plaindre lorsqu'un rapide regard à l'horloge accrochée au mur m'informa que la nuit était déjà fort avancée. Oui, j'aurais actuellement pu être dans mon lit, à dormir aux côtés de Snow, mais la surveillance de mes actuels petits protégés était actuellement des plus importantes. Enfin, c'était ce qui aurait dû être...

Puisque lorsque j'ouvris les yeux sans être le moins du monde capable de me rappeler ce qui avait bien pu se passer, je fût immédiatement frappé par le fait de ne plus me trouver au refuge, mais bel et bien...à la mairie ?Où plutôt, devant celle-ci. Comment avais-je pu m'y retrouver ?Mais si mon absence de tout souvenir permettant d'expliquer comment j'avais pu arriver ici était déjà un signe inquiétant que quelque chose ne tournait pas rond, le silence pesant qui m'entourait me confirma cette désagréable impression. Car je n'entendais plus rien. Je pouvais toujours ressentir le froid qui règnait, mais je n'entendait véritablement plus rien, ce qui incluait le fouettement des branches d'arbres par le vent vif qui s'y engouffrait et le claquage de mes mains l'une dans l'autre plusieurs fois à la suite. Bien évidemment, je ne m'entendis même pas lorsque j'appelais quelqu'un en regardant tout autour de moi. Jusqu'à voir une jeune femme accrochée à un lampadaire, à seulement quelques mètres de moi. Or si ma situation actuelle était des plus inquiétantes, j'espèrais néanmoins être le seul affecté par cette perte soudaine de sens mais rien qu'en voyant son air perdu, c'était trop beau pour être vrai...Plus inquiet pour elle que pour moi - surtout devant le fait qu'elle portait uniquement une nuisette comme seul vêtement - je m'approchais d'elle en enlevant ma chemise (restant ainsi en tee-shirt) pour directement la lui poser sur les épaules en m'adressant à elle pour ne pas l'inquiéter. Sans pour autant savoir si elle aussi n'entendait plus rien de ce qui se passait autour d'elle.

« - Ne criez pas d'accord ?Je suis David Nolan, et je n'entends plus rien. Et vous ? »

P
as vraiment le meilleur moyen de débuter la conversation mais il fallait bien commencer par quelque part. Et nous ne serions pas trop de deux à essayer de comprendre ce qui pouvait se passer.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: The Tempest - Groupe 3 Lun 5 Mai - 21:15

[ruby img=*https://redcdn.net/hpimg15/pics/492310intrigue.gif* titre=*« Ruby & David & Delilah »*ruby]

Ruby ne put réprimer un léger frisson sous la brise glaciale qui s’insinuait sournoisement sous ses vêtements. Les pores de sa peau se resserrèrent dans une tentative vaine de résister aux assauts de cette intruse à présent omniprésente. Passablement dérangée, la jeune femme maugréa dans son sommeil et se tourna une fois. Puis deux. Allongée dans l’herbe grasse, elle sut que la brise n’était plus seule, lorsqu’elle sentit l’humidité de la végétation traverser le tissu de son long t-shirt ses yeux s’ouvrirent… sur le néant.

Elle se redressa brusquement, avait-elle encore perdu le contrôle sur son autre moi ?

Sous ses mains, elle pouvait pleinement sentir la fraîcheur de la rosée contraster avec la chaleur de sa peau, et ses narines captaient aisément les odeurs environnantes. Pourtant tout autour d’elle demeurait noir. Jamais de sa vie elle n’était restée dans le noir. Jamais son loup ne l’avait laissée seule face à l’inconnu.

C’est alors que non loin de là, elle entendit la voix de David parler –non hurler- sur quelqu’un.  A tâtons, elle prit appuis sur le sol et se leva, et d’une démarche hésitante se dirigea vers ce son sortit de nulle part. Il semblait parler à quelqu’un.

Les bras tendus en avant, elle s’approcha jusqu’à se heurter contre lui. Ses paumes palpèrent ce qui semblait être son dos, l’odeur de David lui envahit les narines puis une autre très proche.

« David ? Je  ne vois plus rien ! Qu’est-ce qu’il se passe ? »

La panique commençait à gagner la brune. Même dans la nuit la plus totale, ses yeux ne l'avaient jamais trahie. Elle empoigna le bras de David peut-être plus fort qu'elle ne l'aurait voulu, espérant bien qu'il pourrait lui donner des réponses.
[/ruby]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Il était une fois...
Pommes : 233
Né(e) le : 19/04/2014

MessageSujet: Re: The Tempest - Groupe 3 Lun 12 Mai - 12:41



Ravalant la bile nauséeuse qui serre mes tripes, je prends donc appui contre ce que je suppose être un lampadaire, à en juger par la forme circulaire et métallique qui se définit sous mes paumes moites. Suis-je seule? Le bruit souple de pas à proximité me prouve le contraire et dans un élan paranoïaque, mes muscles se bandent à l'extrême. Sans repère visuel, je ne peux espérer une offensive, ni même une fuite exemplaire. Je suis démunie, et cette terrible réalité m'harassasse d'un poids accablant. La faiblesse. Un sentiment si familier, exposé sous toutes ses formes inimaginables tout au long de ma sombre existence. Retrouver mes pouvoirs est de loin mon unique désir depuis ma renaissance inattendue. En attendant ce jour hâtif, un revolver et un poignard reposaient tranquillement dans mon sac en cas d'escarmouche malheureuse.

Mais voilà, ces armes reposent actuellement dans la sinistre pièce qui me fait office de chambre. Démunie, avec une simple nuisette comme pare-vent pour me protéger en vain des brises nocturnes, je me laisse aller au sursaut lorsque le contact aérien d'un tissu doux et cotonneux vient recouvrir mes épaules minces. "Que...!?" Avant même que je ne puisse pulvériser le silence de mes inquiétudes orales, une voix me pourfends violemment les tympans. Une voix masculine plutôt forte. Trop. Il n'entend plus? Cette information me fais froncer les sourcils dans une inquiétude agaçante. Qui est cet inconnu, à l’ouïe apparemment absente?  Quelques secondes plus tard, une voix féminine s'ajoute à celle de mon bienfaiteur. Une autre infortunée? Mes lèvres se tordent en une vilaine grimace, aussitôt que les idées s'agencent dans mon âme de sorcière douée pour les mauvais tours. Mais pour une fois, j'étais de loin innocente à cette blague de mauvais goût qui nous touchaient. Pour une fois...car ce genre de maléfice ne m'était nullement inconnu, pour l'avoir pratiquer à de nombreuses reprises dans un sombre passé où je me complaisais à faire régner la terreur. Mais voilà, sans pouvoirs, je ne pouvais résoudre ce fâcheux problème...

Qui donc était l'instigateur de cette fumisterie? Regina? Gold? Qui sait...

"Ils semblent que nous soyons victimes d'un mauvais sort..."soupirai-je sans nullement me soucier que le remuement imperceptible de mes lèvres rosées ne permettraient peut-être au jeune homme sourd de comprendre l'étendue de mes paroles. A moins qu'il ne soit expert pour lire sur les lèvres, ce que je doute fortement. C'est alors que la question de l'inconnu me revient à l'instant. Qui suis-je? Une infortunée, comme eux. Supposant la position latérale du prétendu David, je jette un regard neutre dans sa direction, et articule mes lèvres pour qu'il puisse deviner chaque syllabe dérobée. "Delilah..." La présence de l'autre jeune fille me frappe à l'esprit et je tourne un regard vers la source de ce timbre inconnu, curieuse. "Deux aveugles, un sourd...que voilà une étrange soirée..."larguai-je d'une voix platonique.

Étrangement, la muse avait retrouvé un calme inattendu. Peut-être parce qu'elle pouvait mettre une réponse à ce qu'ils leur arrivaient, sans toutefois connaître l'auteur de cette farce embêtante. L'ancienne sorcière serra la chemise que l'homme répondant au prénom de David lui avait généreusement offert, accordant un remerciement silencieux en réfléchissant à la manière dont ils allaient se sortir de ce pétrin...






_________________


Dancing on a mound of corpses

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité

MessageSujet: Re: The Tempest - Groupe 3 Dim 18 Mai - 20:26


Ruby Lucas & Delilah Malefys & David Nolan ❧ Hum...Crap ?
"Désormais face à face avec la jeune femme à qui j'avais offert ma veste pour la protéger du froid, mon regard accrocha bientôt ses lèvres qui se mouvaient, sans que je sois comprendre les paroles qui s'échappaient de celles-ci. De quoi grandement me faire regretter d'être parfaitement incapable de lire sur les lèvres, chose qui m'aurait été particulièrement utile dans la situation présente.

Mais je n'eu pas la possibilité de m'interroger plus longtemps sur ses paroles car bien que surpris, je sursautais à peine en sentant quelque chome me toucher le dos. Non, pas quelque chose, quelqu'un. Ruby. Et vue la manière dont elle m'attrapa le bras pour le serrer, elle aussi était atteinte d'un handicap soudain. Et même sans pouvoir l'entendre, je compris qu'elle me demandait ce qui se passait. Malheureusement, je n'avais aucune réponse à lui apporter.

« - Je n'entends rien Ruby et je ne sais absolument pas ce qui se passe, je suis désolé. »

J
'étais peut-être devenu sourd mais inutile que mes deux compagnes d'infortune le soient également, aussi me forçais-je à répondre à Ruby normalement. Et je réfléchissais toujours à ce que nous pouvions faire pour tenter de comprendre comment et pourquoi nous nous trouvions dans pareille situation. Mais l'une des premières choses à faire était de s'abriter du vent régnant dans la ruelle déserte car si Ruby et moi étions plus ou moins habillés et donc à ne pas réellement craindre la fraîcheur de la nuit, l'autre jeune femme était toujours en nuisette avec ma seule chemise comme protection.

Or si les portes de la Mairie se trouvaient fermées, les ouvrir en les crochetant s'avéra étonnamment facile - je pouvais dire merci à Emma pour savoir faire ça - et je ne manquais pas d'apprécier la chaleur régnant dans le bâtiment après avoir laissées les deux jeunes femmes entrer en première. Et l'une des premières choses que je fis sitôt entrer fût de chercher un bloc-notes pour faciliter la communication entre elles et moi. Cela avant de me rappeler que si moi j'étais sourd, toutes deux étaient aveugles. Donc écrire n'était pas des plus utiles. Aussi abandonnais-je le bloc-notes à sa place tout en réfléchissant à notre situation. Tout d'abord, je ne pouvais pas mettre notre handicap sur une quelconque maladie. Ensuite, le fait que celui-ci soit aussi soudain ne pouvait qu'indiquer une cause magique et malveillante. Ne restait donc qu'à savoir qui. La réponse la plus évidente serait Regina mais pourtant, j'en doutais."
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: The Tempest - Groupe 3

Revenir en haut Aller en bas

The Tempest - Groupe 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forbidden Fruit :: Storybrooke :: Alentours :: Town Hall-