AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Don’t bury me • PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

The Savior
Pommes : 277
Né(e) le : 05/03/2013

MessageSujet: Don’t bury me • PV Lun 29 Avr - 18:22


DON'T BURY ME

- The Swan Queen -

Un, deux, trois... Pour la énième fois, elle comptait les pulsations d'un cylindre illusoire. Les paupières closes, comme si elle attendait une gifle, ou bien encore le résultat d'une sentence, elle triturait ses doigts. Ses mains étaient si froides qu'elle crut un instant que l'hiver s'était abattu sur Storybrooke. Pourtant, lorsqu'elle rouvrit ses yeux bleus, ce fut réellement le soleil qui l'obligea à froncer les sourcils. Un soupire lui échappa. Un souffle sec et volontaire. Alors, elle avança son index. Encore. Encore un peu. Jusqu'à sentir le plastique blanc de l'interrupteur effleurer sa peau. Puis, tel un rappel, une décharge peut-être, elle fit dos à la porte. Longuement, elle balaya du regard l'espace qui s'offrait à elle. Une brise douce et légère faisait onduler les fleurs en une berceuse doucereuse. Là-bas, vers sa gauche, se dressait un magnifique pommier. D'ici, il semblait couvrir la totalité du jardin, conquérant au dessus de son royaume. Un sourire, aussi imperceptible soit-il, étira ses lèvres. Était-il à l'image de son maître ? Tout poussait à y croire visiblement. Et qu'était-elle au milieu de tout cela ? Une simple rose tout au plus, de la mauvaise herbe sans hésitation. Un instant, elle songea à déserter. Après tout, que faisait-elle là ? Bien qu'elle en savait les raisons, une petite voix interne lui murmurait qu'elle en était bien loin du compte. Un nouveau soupire. Cette fois, elle descendit les quelques marches de l'entrée. Régina. Régina. Cette femme finirait par lui faire perdre la tête. Si ce n'était déjà pas le cas...

Quelques minutes, sûrement quelques heures qu'elle se trouvait là, bêtement assise sous le petit balcon soutenu de deux colonnes. Le regard hagard, perdu dans le néant de ses interrogations, elle savourait la tiédeur du printemps sur son visage. La brise avait apporté ce parfum si particulier des beaux jours. Tendre souvenir, qu'elle inspirait avec avidité. Peut-être y cherchait-elle également une quelconque pointe de courage qui s'y serait dissimulé hasardeusement. Mais elle semblait bel et bien seule dans cette tumulte qu'elle ne comprenait plus, qu'elle n'avait jamais essayé de comprendre. Elle étouffa un couinement agacé derrière la paume de ses mains, puis se releva subitement. Maintenant, il fallait y aller. Rien n'expliquait son attitude. A nouveau, elle gravit les marches qui la séparait de la porte, et approcha ses doigts du petit boîtier...

Le temps s'était arrêté. Le paysage lui, tournait en une valse effrénée. Chaque mouvement de son corps lui semblait être au bord du déséquilibre. Elle ravala l'amertume d'un hoquet, puis s'accrocha finalement à la poignée de la porte. Elle se fit violence pour inspirer profondément, tandis qu'elle se massait d'une main nouée la nuque. « Régina. » Elle l'avait prononcé malgré elle, dans un soupire las. Régina...

Les sourcils froncés, elle fusilla du regard cette fichue sonnette qui lui donnait tant de mouron. Pouvait-on... ensorceler un objet pareil ? L'espace d'une fraction de seconde la question sautilla dans son esprit encore étourdi. Non, non il ne fallait pas exagérer... Après tout pourquoi aurait-elle fait une chose pareille ? Et pourtant, cette solution lui convenait. Ou la rassurait, d'une certaine manière. Elle prit quelques minutes pour se convaincre de l'idée, avant d'appuyer enfin sur le bouton qui lui tendait les bras depuis un long moment maintenant...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The Evil Queen Ѽ
Pommes : 600
Né(e) le : 05/03/2013

MessageSujet: Re: Don’t bury me • PV Mer 1 Mai - 10:57

« Regina & Emma »

Don't bury me...

Elle l'entendait encore... Le voyait encore... Henry. Elle n'avait pas voulu lui faire de mal... Jamais elle n'avait voulu qu'il soit touché par le sort... Non... Ce qu'elle voulait plus que tout, c'était la disparition d'Emma Swan...

Cette femme, cette unique femme lui avait tout pris : son fils et sa vie... Mais elle lui avait également repris la ville, elle avait brisé sa malédiction et aujourd'hui, Regina Mills n'était plus rien d'autre qu'une reine déchue...

Tout allait bien avant qu'Emma ne détruise toute sa vie... Avant l'arrivée de la blonde, Henry l'aimait... Mais maintenant, comment rivaliser avec sa mère biologique ? Comment rivaliser avec une femme qui semble détendue, ouverte et drôle ? Comment rivaliser avec une princesse ? 

Car c'est ce qu'était devenue Emma maintenant que la malédiction était levée... Elle était de nouveau la fille de Snow White et de son prince charmant. Et Regina redevenait la méchante reine. 

En repensant à tout ça, Regina se sentit flancher. Elle ne contrôlait plus rien. Certes, la magie était revenue mais elle avait perdu le plus important : son fils.

« Henry... Me pardonneras-tu un jour... »

La brune, habituellement posée, se laissa tomber sur son canapé, lasse. Par où commencer ? Pouvait-elle espérer la rédemption ? Le pardon ? Était-il possible de récupérer son fils ? 

Elle se releva et alla vers son bar afin de se servir un verre de vin rouge. Elle s'appuya sur le comptoir et soupira avant de boire une gorgée.

Soudain, la sonnette retentit. Un frisson la parcouru, aussi vite que son verre se fracassa sur le sol, de éclaboussant les meubles de son liquide pourpre.
Qui cela pouvait-il être ?

À vrai dire... Ça aurait pu être chaque personne vivant à Storybrooke... Ne leur avait-elle pas pris 28 années de leur vie ? Ils étaient en droit de venir réclamer vengeance...

C'est donc inquiète qu'elle ouvrir la porte, non sans reprendre sa droiture légendaire et son sourire froid...
... Qu'elle perdit une fraction de seconde en voyant la jeune femme devant elle.

« Miss Swan... Ce n'est pas que votre présence me dérange mais j'ai une tarte aux POMMES qui cuit. Bonne fin de journée à vous. »

Et elle referma la porte sèchement. Malheureusement pour elle, la porte ne se ferma pas : en effet, un des pieds d'Emma bloquait la fermeture de celle-ci.

Regina semblait mal à l'aise... Son assurance envolée faisait maintenant place à une légère peur. Etait-elle venue pour se venger elle aussi ?

« Bien ! Puisque vous semblez insistante... Que voulez-vous ? »



« CODEE PAR SLOAN »

_________________

The Evil Queen
All of my memories keep you near... In silent moments, imagine you'd be here. All of my memories, keep you near... The silent whispers, silent tears.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The Savior
Pommes : 277
Né(e) le : 05/03/2013

MessageSujet: Re: Don’t bury me • PV Mer 1 Mai - 17:59


DON'T BURY ME

- The Swan Queen -

Finalement, elle hésita à fuir. Fuir, c'était une chose qu'elle connaissait bien, une chose, qu'elle avait toujours fait. Son regard se déposa alors là-bas, sur le petit portillon encore ouvert de son passage. Au loin, elle percevait les passages réguliers et rassurants des véhicules, des passants. Elle aurait voulu rejoindre cet univers familier, dans lequel elle aimait se lover lorsque la solitude semblait tout écraser. Mais, elle n'était plus cette femme volage et indécise, n'est-ce pas ? Aujourd'hui, elle était shérif, maman avant tout. Elle fit quelques pas, agrippant ses doigts raides à cette colonne qui semblait avoir été construite pour cet instant. Appuyée contre cette dernière, elle reposait son corps bien trop tendue. Pourquoi Régina la mettait dans un tel état ? Ce n'était pourtant pas la première fois qu'elle allait lui faire face. Peut-être... parce qu'elle l'avait décidé, cette fois-ci ? Que c'était venue sur un coup de tête ? Que même Mary-Margaret et David ne l'avaient pas compris ? Peut-être... peut-être parce que cela n'avait aucun sens ? Après tout, elle avait arraché vingt-huit ans de sa vie. Elle avait tenté d'assassiner ses parents. Elle avait manqué de tuer Henry. Elle avait... Mais, ça ne comptait pas ? Cela n'avait jamais compté, parce que... parce que chacun avait des circonstances, chacun... Elle passa une main sur son visage déconfit. Finalement, que faisait-elle là ?...

Elle s'était décidée. Elle allait enfin s'évaporer, quitter ce porche sous lequel elle s'obstinait depuis un temps qu'elle n'osait même plus compter. Seulement, un bruit, un grincement de bois raisonna dans son dos. Un instant, l'idée lui traversa l'esprit ; faire l'innocente, celle qui n'avait rien entendu, qui n'avait rien vu. Mais la voix légèrement brisée de Régina envahit tout l'espace. Un frisson d'une nature inconnue remonta le long de sa colonne, tandis qu'elle fit timidement face au regard accusateur de cette dernière. Tout se déroula si rapidement, qu'elle n'eut pas le courage d'ouvrir la bouche. Les mots s'étaient bousculés derrière sa mâchoire serrée, pour la réduire à un silence étonnant, lorsque l'on connaissait sa répartie. De ce fait, elle se donna malgré tout la peine de bloquer la porte avec la pointe de son pied, alors que Régina semblait vouloir déjà fuir, elle aussi. « Régina... » Elle plongea son regard au creux du sien, espérant y déceler une réponse, peut-être une lueur, mais elle restait semblable à elle-même ; droite, hermétique, impassible. Après tout, à quoi elle s'attendait ?...

Emma s'approcha de la brune. Elle ne dit rien, se contentant de pénétrer sûrement malgré celle-ci, à l'intérieur du hall. Son regard se perdit quelques secondes sur le décor qui s'offrait désormais à elle. Rien n'avait changé depuis la dernière fois. C'était toujours aussi classe, aussi ordonné, aussi... Régina ? « Je voulais vous voir... »

A ces mots, elle fit de nouveau face à la Méchante Reine. « Je pensais que vous aimeriez avoir des nouvelles d'Henry. » Elle marqua une pause, laissant le prénom de leur fils planer un moment au dessus de leur tête. Puis, ne lui laissant pas le temps d'ajouter quoi que se soit, elle continua : « Vous lui manquez. Il ne le dit pas, mais ça se sent. » Elle voulut tenter un sourire, mais il s'effaça aussitôt. « Comment allez-vous ?... » Il n'y avait rien d'ironique ni de sarcastique derrière cette question. Emma, aussi étrange soit-il, s'inquiétait réellement pour l'ancienne maire de Storybrooke. Alors, et comme pour appuyer sa sincérité, elle posa maladroitement sa main sur l'épaule de cette dernière.

Une gêne qu'elle ne comprit pas lui serra la gorge, la forçant à retirer son geste, dont les doigts effleurèrent malgré elle sa poitrine.



_________________

BORN TO DIE ✤ sometimes love is not enough when the road gets tough
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The Evil Queen Ѽ
Pommes : 600
Né(e) le : 05/03/2013

MessageSujet: Re: Don’t bury me • PV Mar 7 Mai - 17:36

« Regina & Emma »

Don't bury me...

« Régina... »

Elle avait osé. Elle avait empêché la porte de se fermer et était entrée directement dans la maison de Regina, sans même attendre une invitation. Certes, cette invitation ne serait pas arrivée, mais fallait-il toujours que la blonde n'en fasse qu'à sa tête ? Rentrer comme ça chez les gens ne se faisait pas, surtout chez Regina Mills. Certains seraient morts pour moins que ça. Pourtant, la brune ne fit pas un geste pour l'arrêter, lasse. Elle se contenta de soupirer en fermant la porte derrière elles.

Une fois à l'intérieur, Emma daigna enfin répondre à sa question : elle avait souhaité la voir. Comme la majorité de la ville sans doute ! Maintenant que la malédiction était levée, il fallait que les coupables paient... Et la seule coupable ici était Regina... Ou du moins, c'est ce qu'ils pensaient tous. 

« Je pensais que vous aimeriez avoir des nouvelles d'Henry.  »

En entendant ce prénom, la brune tressaillit. « Henry... » Son fils. Le fils d'Emma. Petit-fils de Snow de ce fait... Elle était, une fois de plus, liée à cette femme qui lui avait tout pris... tout arraché. Daniel... Jamais elle n'oublierait son seul et unique amour.
Mais aujourd'hui, elle voulait retrouver son bonheur, et Henry l'y aidait bien. Seulement, elle avait failli le tuer... Sa vengeance la menait une nouvelle fois à sa perte.

« Vous lui manquez. Il ne le dit pas, mais ça se sent. »

Bien sur qu'il ne le disait pas... Comment le pourrait-il ? Comment croire qu'elle pouvait lui manquer alors qu'elle l'avait elle-même éloigné...
Mais son fils lui manquait... Elle se souvenait encore du temps où, avant le livre de contes, ils allaient ensemble dans la forêt, au bord du ruisseau... Ils riaient ensemble et faisaient des ricochets... Oui, Regina Mills riait aux éclats avec son fils. Un fils aimant.

« Comment allez-vous ?... »

La question la surprit... La choqua même. Elles s'étaient presque entretuées, la brune avait failli la tuer... mais Emma lui demandait comment elle allait. Toujours cet esprit "bon et juste"... Encore un trait de caractère propre à la famille Charming.
Mais ce qui l'a surprit le plus fut ce geste d'affection envers elle. La blonde posa sa main sur son épaule, naturellement, comme si elles avaient toujours été... amies ? Comme si elle n'était pas l'Evil Queen et elle la Sauveuse... Comme si... Mais aussi vite, elle la retira, visiblement gênée. Et Regina l'était elle aussi. Elle la touchait, comme son égale ou pire... par pitié. Elle avait pitié de la reine déchue qu'elle était. Et ça, cette pitié... c'était pire que tout.

« Très bien, parfaitement bien ! Comment pourrais-je aller mieux Shérif ? Vous détruisez ma malédiction, vous entrez chez moi sans que je ne vous y invite, vous récupérez mon fils... TOUT VA BIEN ! »

La brune faisait les cent pas. Elle paniquait... Sans un regard pour Emma, elle alla vers son salon et s’assit sur un canapé de cuir noir. Elle soupira en prenant sa tête dans ses mains. Comment en était-elle arrivé là ? Qu'est-ce qui n'avait pas fonctionné ?
La blonde l'avait suivie et la regardait à présent. Elle soupira à nouveau et leva des yeux brillants vers elle.

« Miss Swan... Vous avez gagné. Que voulez-vous de plus ? Remuer le couteau dans la plaie ? Partez ! » Elle s'arrêta un instant « Dites à Henry... dites-lui... Que je suis désolée... pour tout. »

Bien sûr, elle ne comptait pas sur un pardon de la part de son fils, elle ne comptait pas non plus sur la fiabilité d'Emma Swan. Après tout, elle était libre de ne pas l'écouter. Mais elle espérait tout de même.



« CODEE PAR SLOAN »

_________________

The Evil Queen
All of my memories keep you near... In silent moments, imagine you'd be here. All of my memories, keep you near... The silent whispers, silent tears.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The Savior
Pommes : 277
Né(e) le : 05/03/2013

MessageSujet: Re: Don’t bury me • PV Jeu 9 Mai - 20:40


DON'T BURY ME

- The Swan Queen -

Les bras ballants au milieu du hall, Emma sentait l'étroitesse du monde s'abattre inexorablement sur ses épaules. Là, debout sur le parvis de cette habitation qui semblait elle-même vouloir la repousser, elle tentait de garder une certaine constance. Elle aurait voulu inspirer davantage de crédibilité, mais elle sentait déjà sa détermination fondre comme neige au soleil. Elle n'aurait su dire ce qui l'ébranlait jusqu'au creux d'elle-même. Henry se trouvait désormais près d'elle. Ses parents n'étaient plus qu'une douce et chaleureuse étreinte, dans laquelle elle sentait le poids des années manquées s'amoindrir. Storybrooke avait enfin retrouvé ses souvenirs d'antan. Et elle... elle, elle n'était que la Sauveuse. En réalité, c'était un rôle que le destin lui avait imposé. D'ailleurs, elle n'était toujours pas certaine d'en comprendre sincèrement les enjeux. Qu'était-elle dans cette spirale qui parfois, lui apparaissait comme un rêve, une pure folie dont le sens lui échappait ? Un pion, rien de plus. Une simple pièce manquante pour réunir ce joyeux bordel. Une sensation désagréable, tel une menace à venir, une gêne arbitraire lui noua subitement l'estomac. Machinalement, elle pressa la paume de sa main contre son ventre, espérant sans doute pouvoir y étouffer la douleur. A cet instant, elle aurait bien fumé une cigarette. Cette envie lui arracha un rictus discret, tandis qu'elle se souvenait présentement d'une adolescence insouciante où même le cancer des poumons ne l'inquiétait guère. Décidément, de l'eau avait coulé sous les ponts depuis ce temps là. Emma inspira profondément. Quelques effluves fruitées embaumèrent son air. Elle ravala un sourire. Cette douceur illusoire fut l'effet d'une caresse à son âme. L'espace d'une fraction de seconde, elle papillonna des yeux. Ses sourcils se froncèrent en une interrogation personnelle, l'obligeant à remuer frénétiquement la tête. Bien qu'elle ne comprit pas cette quiétude qui l'avait soudainement submergé à cette saveur pourtant si familière, Emma ne s'y prêta pas davantage. La fatigue se jouait de ses émotions, c'était une chose qu'elle ne devait occulter.

L'évocation d'Henry eut l'effet d'un ouragan. Ravageant le visage habituellement si fermé de Regina, celle-ci semblait désormais en proie aux doutes. Elle aurait voulu amener leur fils. Qu'il puisse courir dans ses bras, éprouver de nouveau la chaleur aimante de son étreinte. Mais, Mary Margaret et David étaient parvenus à la convaincre du contraire. Face à l'ancienne maire, Emma n'était plus certaine de comprendre pourquoi elle avait capitulé si rapidement. Elle n'avait plus rien de la femme vengeresse et sanguinaire. Elle n'était plus... qu'un animal captif, attendant enfin son heure. Un soupire lui prit la gorge. « Regina, je... » Mais les mots manquaient en cet instant. « Regina, je n'ai jamais voulu... » Seulement, déjà l'ancienne reine s'éloignait.

Emma hésita. Que pouvait-elle faire, ou dire de plus ? Après tout, n'en avait-elle pas assez fait ? Elle recula de quelques pas, prête à décamper, mais, dans un nouvel élan d'héroïsme sûrement, s'empressa de retrouver Regina. Légèrement en retrait sur sa droite, la blonde n'osait en faire davantage. D'ici, elle percevait la détresse de son interlocutrice sans pouvoir y remédier. Et pourtant, à ce moment, il lui semblait qu'elle aurait remué ciel et terre juste pour voir naître chez elle l'esquisse d'un sourire, même hautain...

« Je ne veux rien et je n'ai rien voulu Regina ! Alors cessez de prétendre que je jubile de cette situation, parce que c'est faux ! » Pendant sa petite réplique, Emma s'était plantée face à elle. La mâchoire serrée, signe de son impatience, elle se sentait secouée d'une révolte intérieure. « Si j'avais pu éviter tout ça, je l'aurai fais... » Son visage se ferma, tandis qu'elle baissait légèrement la tête. Là, ses prunelles rencontrèrent malgré elle la visibilité qu'autorisait l'ouverture de son chemisier. A la vue de sa peau légèrement dévoilée, Emma sentit le rouge lui monter aux joues, si bien qu'elle fut contrainte de s'éloigner. Feignant de s'être trouvée une nouvelle passion pour le jardin qu'elle devinait derrière la fenêtre, elle balbutia maladroitement : « Personne ne vient vous ennuyer ? »



_________________

BORN TO DIE ✤ sometimes love is not enough when the road gets tough
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The Evil Queen Ѽ
Pommes : 600
Né(e) le : 05/03/2013

MessageSujet: Re: Don’t bury me • PV Lun 13 Mai - 8:35

« Regina & Emma »

Don't bury me...

« Je ne veux rien et je n'ai rien voulu Regina ! Alors cessez de prétendre que je jubile de cette situation, parce que c'est faux ! »

Alors pourquoi être venue ? Si c'est sans raison... Emma, les mâchoires serrées, se tenait devant elle. Elle n'avait jamais eu peur de la maire. C'est un côté qui lui plaisait chez la blonde, du reste : avec elle, elle n'était pas l'effrayante Evil Queen ou la maire autoritaire. Non, elle était juste Regina, la mère adoptive de son fils qui ne lui était pas d'une grande sympathie. Avant que la malédiction ne soit brisée, la blonde avait pour habitude de tenir tête à la brune, et finalement, une relation de force s'était créée entre elles. C'était reposant, pour une fois, de ne pas être le « grand méchant à abattre ».
Mais voilà, la malédiction n'était plus et le shérif avait appris réellement qui elle était. Emma était la fille de Snow, elle était la chair de la chair de sa pire ennemie. Alors que pouvait-elle vouloir d'autre à part jubiler de son malheur ? De la perte de son fils ? 

« Si j'avais pu éviter tout ça, je l'aurais fait... »

Bien entendu ! Emma Swan est la sauveuse, elle veut aider tout le monde et les épargner. Et encore une fois, elle faisait son preux chevalier en lui disant qu'elle aurait voulu lui éviter de souffrir ? C'était trop pour Regina qui commençait à perdre patience. Elle serra les poings et leva les yeux vers la jeune femme qui détourna le regard.

La blonde alla ensuite se poster devant sa fenêtre, scrutant son jardin. Elle semblait soudainement intéressée par la verdure parfaitement entretenue par la brune.

« Personne ne vient vous ennuyer ? »

Le comble de l'ironie pour une personne qui venait de s'imposer dans son espace vital en bloquant la porte d'entrée avec son pied. Mais ce n'était pas la première fois qu'elle était envahissante. Cela avait d'ailleurs commencé dès qu'Henry était revenu de Boston avec elle. Elle s'était immédiatement imposée, elle s'était incrustée dans sa vie et s'était répandue aussi vite qu'une infection.
Et maintenant, où en était Regina ? Elle devait faire face à tout FairyTale Land. Non pas qu'elle n'avait pas l'habitude d'être seule contre tous mais cette fois-ci, c'était différent.

« Si on enlève les blondes agaçantes qui s'invitent chez moi, alors non, personne ne vient ! »

Elle ne voulait pas d'Emma ici, elle ne voulait de la présence de personne, surtout si c'était pour inspirer de la pitié.
La seule personne qu'il lui fallait était Henry, son fils. Seul lui pouvait l'apaiser. Tout ce qu'elle avait fait de mal, était dans le but de protéger sa famille, c'est-à-dire le petit garçon. Non, elle ne s'y était sans doute pas pris de la meilleure des manières, mais c'était la seule qu'elle connaissait. La seule qu'elle avait l'habitude de côtoyer dans sa vie : la force.

Mais aujourd'hui, elle comprenait. Ou du moins, elle semblait comprendre que toutes ces tentatives furent vaines. Non, Henry ne reviendrait pas vers elle par la force. Henry ne reviendrait pas, tout simplement.

« Enfin... » Elle marqua une pause en se levant de son canapé, reprenant ses esprits. « Je suppose que les habitants ne vont pas tarder à débarquer avec des torches et des fourches pour avoir ma tête ! »

Elle éclata de rire. D'un rire froid, sans humour, juste... froid, comme la glace. Il était évident pour quelle que la fin était proche. Néanmoins, elle ne s'en inquiétait plus : qu'a-t-on à perdre lorsque l'on a tout perdu ? Rien.

« A nouveau, Miss Swan, je vais vous demander quelque chose : ne laissez pas Henry voir ça. Je ne veux pas qu'il me voit être lapidée sur la place public. »

La brune eu un sourire triste : elle voulait qu'Henry garde de "bons souvenirs d'elle" mais... en avait-il vraiment ?



« CODEE PAR SLOAN »

_________________

The Evil Queen
All of my memories keep you near... In silent moments, imagine you'd be here. All of my memories, keep you near... The silent whispers, silent tears.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The Savior
Pommes : 277
Né(e) le : 05/03/2013

MessageSujet: Re: Don’t bury me • PV Lun 20 Mai - 16:07


DON'T BURY ME

- The Swan Queen -

Le soleil inondait le jardin. Tel un manteau lumineux, il semblait tout enlacer de sa chaleur. Prostrée derrière la fenêtre, Emma se demandait s'il pourrait y réchauffer son cœur. Lentement, elle effleura alors le carreau du bout des doigts, espérant sans doute y ressentir une quelconque douceur. Mais il n'y avait que le froid. Partout. Autour. C'était un étau dans lequel elle s'enfermait lentement. Un instant, elle accusa Regina de cette destinée vêtue de marbre. Seulement, au fond, que pouvait-elle bien y faire ? Elle même, n'était plus qu'un débris de miroir ; glaciale, écorchée. Un soupire lui échappa. Encore une fois, que faisait-elle ici ? Elle ferma les paupières, attendant la lueur, ou peut-être l'ombre d'une réponse. Mais en cet instant, rien n'aurait su ébranler le silence abyssal qui trouvait lentement refuge au creux d'elle-même. Au loin, un merle picorait une pomme négligemment tombée sur le sol. Elle contempla ces quelques minutes d'insouciances où, elle-même, semblait se perdre d'émerveillement. Au tréfonds de son âme, derrière cette apparence de guerrière, gisait une enfant apeurée. Une enfant qui, n'avait eu le temps de grandir, de s'épanouir normalement aux lueurs des étés innocents. Elle baissa son regard. L'amertume de ce qui résumait sa propre existence semblait s'imposer inexorablement. Peut-être qu'elles n'étaient pas si différentes, au final. Peut-être... Alors, elle posa de nouveau son regard azur vers son visage sûrement devenue blafard par manque de sommeil. Elle aurait aimé lui parler, lui crier qu'elle était terrifiée par cette situation qui n'avait, au premier abord, ni queue ni tête. L'injurier, la rendre coupable de ce qu'était devenue sa propre existence, pleurer, peut-être seulement... aurait-elle aimé dormir. Là. A l’abri des interrogations auxquelles elle ne parvenait à répondre, à l'abri de toutes ces attentes, de tous ces espoirs que l'on fondait sur elle. Dormir, uniquement, près de cette femme qui, pourtant, était la clé, la cause de toute cette pagaille. Appuyant le geste à cette pensée illusoire, Emma s'affaissa contre la baie vitrée. Les vertiges qui l'assaillaient depuis quelques jours l’enlaçaient toujours plus. Un instant, elle songea à y céder. Mais, très vite, elle se reprit.

« Tant mieux. » Voici la seule chose qu'elle répondit, ignorant volontairement la remarque que son interlocutrice venait de lui proférer. Cet échange de réplique cinglante était un jeu qu'elles avaient installé dès le premier jour. Habituellement, elle s'y serait donnée à cœur joie, mais la fatigue était telle qu'elle n'avait plus le courage pour ces futilités. Un nouveau soupire lui échappa. « Je ne vais pas vous ennuyer plus... » Mais son chuchotement fut couvert par le timbre légèrement suave de Regina. Ses sourcils se froncèrent en une révolte visible. Ses poings se serrèrent, tandis qu'elle fit quelques pas décidés vers l'ancienne maire. « Je ne laisserai jamais faire une chose pareille. » Puis, comme si la nature de sa réaction l'étonnait, elle observa ses phalanges devenues pâles. Elle se racla maladroitement la gorge, observant sur la surface d'un meuble le portrait innocent de son fils. Henry...

Emma s'approcha prudemment de son « ennemie ». Un sourire, se voulant sans aucun doute doux, sur le visage, elle s'accroupit face à elle, cherchant son regard du sien. « Je vous le promets, Regina. Je vous promets aussi, que personne ne vous fera de mal. » Sa main se posa alors sur son genoux ; preuve de sa sincérité. Elle resta quelques instants ainsi, perdue dans cet océan noisette qu'elle connaissait tant désormais.

Pourtant, elle était la Méchante Reine.
Et elle, elle était la Sauveuse...

Bien que l'évidence semblait cependant s'imposer, Emma remua subitement la tête. « Personne ne mérite un tel sort. Pas même vous. » Ses doigts se crispèrent malgré elle sur le genoux de Regina, tandis qu'elle serrait les dents pour ne pas hurler sous le poids des responsabilités, des interrogations sans bornes qui l'assaillaient. Finalement elle baissa les yeux, grognant dans cette danse où elle ne semblait y trouver sa place.

Tout était loin d'être terminé, elle le savait...



_________________

BORN TO DIE ✤ sometimes love is not enough when the road gets tough
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The Evil Queen Ѽ
Pommes : 600
Né(e) le : 05/03/2013

MessageSujet: Re: Don’t bury me • PV Ven 24 Mai - 2:52

« Regina & Emma »

Don't bury me...

« Je ne laisserai jamais faire une chose pareille. »

La brune sourit froidement. Toujours cette éternelle volonté d'être la sauveuse. Ça avait toujours eu le don de l'agacer et ça continuait toujours. Inlassablement. Emma voulait aider « son prochain ». Comme c'était.. si... Charmant ! Cette fausse gentillesse polie... ce besoin qu'Emma avait de protéger la mettait hors d'elle. Elle sentait la colère monter en elle : elle n'aurait besoin de personne pour se protéger. Non, personne. Et s'il fallait qu'elle paie pour ses actes, alors elle paierait. Elle ne se cacherait plus, elle assumerait ses « fautes ».

Emma s'approcha d'elle et s'agenouilla. Cette proximité les mettait sur un pied d'égalité qui ne convenait guère à Regina. Pourtant, elle n'esquissa pas le moindre mouvement pour se dégager. Fuir sans arrêt ne servirait à rien.
Elles se regardèrent calmement droit dans les yeux jusqu'à ce qu'Emma prenne à nouveau la parole.

« Je vous le promets, Regina. Je vous promets aussi, que personne ne vous fera de mal. »

Cette fois-ci, les mots eurent plus de poids dans l'esprit de Regina et elle resta quelques instants interdite. Pourquoi ? Pourquoi vouloir l'aider, elle, précisément ? Elle qui avait failli attenter à sa vie ! Ce ne pouvait pas être possible. Personne ne l'aidait sans idée derrière la tête, personne.

Pourtant, et comme pour appuyer ses mots, Emma posa un main sur son genou et leurs yeux se rencontrèrent à nouveau. Et une nouvelle fois, Regina ne se dégagea pas. Elle ne pouvait pas fuir.
Ce fut finalement Emma qui rompit le contact en secouant la tête.

« Personne ne mérite un tel sort. Pas même vous. »

Ce fut comme une gifle que Regina venait de recevoir. « Pas même vous »... elle aurait cru entendre Snow parler. Elle qui avait essayé tant de fois de la raisonner, en vain. Pourtant, c'est cette même Snow qui n'avait plus foi en elle, en sa capacité de rédemption. Mais comment la Reine pouvait-elle espérer que l'on puisse lui faire confiance si elle-même n'avait plus aucun espoir ?

Elle sentit les doigts de la blonde se crisper sur son genou... étrangement, ce geste l'apaisa. Pourtant, elle ne laissa rien transparaître. Elle avait déjà assez fait preuve de faiblesse comme ça. Elle ne devait pas retirer sa carapace... ou elle courrait à sa perte.

« Je ne vous demande rien Miss Swan, strictement RIEN ! »

Comment demander quelque chose à sa pire ennemie ? A celle qui lui avait tout pris ? Celle qui avait détruit son plan quasi-parfait ? Comment !
Elle ne pourrait jamais accepter de l'aide de la part de la Sauveuse. Ce n'était pas... ça ne pouvait pas être comme ça que les choses devaient se passer. La Sauveuse

« Je n'ai pas besoin de votre pitié miss Swan. J'ai toujours su me débrouiller seule et je continuerai encore. »

La solitude... Elle connaissait bien ce sentiment. Dans la Forêt Enchantée, depuis qu'elle avait perdu Daniel, c'était la seule chose qui l'habitait. Cette impression de vide, cette tristesse permanente. Bien entendu, elle avait pu compter sur l'amour d'Henry, son père, mais... par vengeance, elle lui ôta la vie.
Et à Storybrooke, c'était la même chose : cette solitude. Pourtant, lorsqu'elle décida d'adopter Henry, le fils d'Emma Swan, quelque chose grandit en elle : l'amour. L'amour d'une mère pour son fils. L'amour qu'elle n'avait jamais eu de la part de la sienne. De l'amour sincère... un véritable amour. Mais malheureusement, une nouvelle fois, on le lui avait arraché... et c'était à nouveau de la faute de Snow. C'était elle qui avait offert le livre à Henry, elle qui lui avait fait prendre conscience qu'elle était la Méchante Reine. Mais tout ce qu'elle voulait aujourd'hui, c'était être Regina Mills. Tout simplement...

Alors elle soupira et posa inconsciemment sa main sur celle de la blonde, toujours sur son genou. Elle la regarda intensément, comme pour sonder son âme, pour lire en elle.

« Pourquoi... Pourquoi voulez-vous m'aider ? Qu'est-ce que cela va vous apporter ? »

Elle pensait à Henry. Le petit garçon, sans Regina, aurait tout le loisir de profiter de sa mère... sa « vraie » mère, sa mère biologique. Certes, elle avait décidé de ne pas essayer de le reprendre par la force. Mais Emma serait bien plus libre si elle n'avait pas Regina dans les parages... Et même son « sang chevaleresque » ne justifiait pas une telle aide : ses parents auraient été ravis de pouvoir voir disparaître l'Evil Queen.

Alors la seule question qui résonnait dans l'esprit de Regina Mills était celle-ci : Pourquoi ?



« CODEE PAR SLOAN »

_________________

The Evil Queen
All of my memories keep you near... In silent moments, imagine you'd be here. All of my memories, keep you near... The silent whispers, silent tears.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The Savior
Pommes : 277
Né(e) le : 05/03/2013

MessageSujet: Re: Don’t bury me • PV Ven 24 Mai - 8:17


DON'T BURY ME

- The Swan Queen -

Il lui semblait que le monde refermait ses griffes autour d'elle. Que la noirceur des nuages parsemant désormais le ciel pourtant si clair, n'était plus qu'une certitude, le signe d'une existence douloureuse à venir. Alors, Emma ferma ses paupières. Quelque chose la retenait à ce genoux tellement étranger, à cette peau glaciale. Une évidence qu'elle ne comprenait pas la maintenait là. Suspendue à cette femme, qui la faisait bien souvent frémir d'horreur. Un nœud, comme une sentence à venir, resserrait sa gorge blême. Elle étouffait. A nouveau, son regard se posa sur le visage hermétiquement clos de Regina. Elle fronça ses sourcils, suppliant cette dernière d'un danger qu'elle ne discernait pas. Elle aurait voulu l'agripper. Fusionner son corps fatigué au sien. S'immerger en elle, à travers cette prestance qu'elle n'avait jamais repoussé, qu'elle n'avait jamais détesté. Elle aurait voulu... se presser à cette silhouette meurtrière, à ces courbes sanguinaires. Elle aurait voulu être protégée, sans doute ? Être entendue. Mais il n'y avait que le vide. Toujours ce vide qui ne promettait aucun lendemain...

Le ton sec qu'elle employa, l'extirpa de sa torpeur. Le regard fuyard, elle n'était plus qu'une enfant agenouillée face à l'Autorité. Petite fille. Frêle et fragile. Reine et ruine... Elle songea un instant à son fils, à ceux qu'elle devrait considérée comme ses parents, à ses amis ; bien souvent féeriques. Elle aurait pu en vomir. Rendre ces jours insensés, cette existence démesurée qu'elle n'avait jamais souhaité. Ainsi, et comme pour se rattacher à une respiration bien réelle, Emma resserra à nouveau sa prise. « Regina... » Elle l'avait marmonné entre ses dents serrées. Terrifiée et déterminée. Regina. C'était sa réalité. Sa seule réalité...

« Je n'ai jamais eu pitié de vous, Regina. » Sa réponse était tombée telle une sentence. Sèche, et sans détour.

Puis il y eut ce geste.
Ce simple geste.

Emma s'était figée. Statue de cire, dont le visage s'était immobilisée en une expression interloquée, elle fixait sa main. Cette main. Cette main couverte de sang, qui avait mille et une fois essouffler la vie. Cette main, vengeresse, dont les courbes avaient fouetté les dernières parcelles d'humanité. Cette main, pourtant aimante auprès d'un amant, d'un enfant. Cette main, cependant, impitoyable souvent...

Un frisson.
Un frémissement.
Aussi imperceptible soit-il...

« Parce que je... » Longuement, elle se perdit dans le regard étrangement calme de la brune. Puis, contemplant leur main à nouveau, elle balbutia sans foi : « Parce que vous êtes la mère d'Henry. » Comme un vieux refrain, un éternel mécanisme, elle avait suggéré leur fils. Facile.

Ses doigts enlacèrent instinctivement les siens. Exerçant une pression, preuve de sa sincérité, elle osa lui offrir un rictus d'une rare douceur, lorsque l'on avait vent de leurs rapports. « Vous n'êtes pas seule. » Promesse silencieuse, qu'elle ne dit pas cependant. Lentement, flirtant avec les limites si minces de la difficulté, Emma se redressa. Sa main s'échappa alors de la sienne, tandis qu'elle s'éloignait enfin. « A plus tard, Regina. »

Un dernier sourire.
Un dernier regard.
Une dernière pensée.



_________________

BORN TO DIE ✤ sometimes love is not enough when the road gets tough
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Don’t bury me • PV

Revenir en haut Aller en bas

Don’t bury me • PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Gymkhana de Bury
» Bury my heart at wounded knee ( pour CHATTO )
» 2x05 - Bury The Lede
» U don't know me
» Don't Look Up / Shoot
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forbidden Fruit :: Storybrooke :: Habitations :: Regina's House-