AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Rage # Regina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Il était une fois...
Pommes : 233
Né(e) le : 19/04/2014

MessageSujet: Rage # Regina Sam 19 Avr - 14:35


La caresse du bitume sous ses pieds n’est pas foncièrement désagréable, quoique moins savoureuses que l’herbe molle de la forêt. Pourtant curieuse, la muse avance le long de ce fleuve charbonné, s’habituant aux nouvelles sensations qui fouettent tous ses sens. Les flagrances de la chlorophylle et du bois de pin, la mélopée des oiseaux tapis dans les épais feuillages qui la surplombent, l’azur du ciel parfois visible, quelques fois jalonnés de moutons blancs. Delilah frissonne de tout son être à la découverte de ces vieilles sensations oubliées. Les frissons mordillent chaque fibre de son corps, du bout de ses orteils à ses oreilles sensibles à la brise matinale. Car oui, c’était l’aube et la sorcière déchue de ses pouvoirs pouvait reconnaître l’odeur caractéristique de la rosée du matin. Douce et savoureuse odeur. Ses narines se dilatent dans cette imprégnation d’odeurs nouvelles. En quelque sorte, elle se sentait revivre.

Presque…

Si seulement elle connaissait son point de chute. Mais cette forêt n’éveille aucun souvenir en elle. Une simple perplexité, teintée d’une incertitude affligeante. Pas plus tard que les vingt huit années qui précédèrent, elle était restée enfermée dans une caverne, enchaînée au triste sort d’un corps disproportionné et écailleux. De longues années de souffrance muette, où le silence fut sa seule compagne. Aussitôt qu’elle se prend à penser à son long châtiment pendant sa déambulation le long de cette route, ses pensées se tournent derechef vers une personne dont la simple évocation lui serre le cœur. De rage à déception, la muse ne peut rester de marbre face à ce visage espiègle qui flotte alors dans les limbes de son âme. Regina Regina…qu’as-tu fais ? Pourquoi ? Si par malheur elle vient à recroiser sa vieille amie, dieu sait quelle serait sa réaction. Une tempête d'émotions, à n'en point douter...

Pour l'heure, Delilah peine à marcher sur le bitume rêche. Ses genoux flanchent par moment, menaçant de la faire tomber à même le sol. Si faible, si démunie de forces et de magie. Dieu qu’elle se haïssait d’être aussi faible en cet instant. Avec pour seule habit une robe noire déchirée ci et là qui laissait entrevoir ses longues jambes et bras effilés, quoique d’une blancheur fantôme. Avançant pieds nus vers une destination mystère,l’orpheline du destin tremble sous la brise glacée d’un matin étranger. Mais lorsqu'enfin, elle entrevoit des silhouettes régulières se découpant de l'horizon lointain, elle sait que sa marche douloureuse prend fin. Enfin! Car son corps peine à revivre de son ankylose passée. Ses orteils rougis par le froid et le contact granuleux du sol finirent par s'immobiliser. Voilà. Les silhouettes suffisamment proches se dressaient devant elle dans un assemblage que trop parfaitement ordonné. Une ville? Il semblerait...mais...quelle drôle de ville. Plantée au milieu de la route, la tête dodelinant de côté, le regard curieux et perdu, Delilah sent un malaise profond s'insinuer en elle alors que plusieurs regards interrogateurs se posent sur elles. Des passants la regardent...habillés bien étrangement. L'ancienne sorcière se racle la gorge et continue à glisser son regard le long de chaque détail...pour finalement s'arrêter sur une silhouette immobile, plantée là, à quelques mètres devant elle.  Ses yeux se plissent, sa gorge s'assèche. Son cœur manque un battement. Là voici donc...

La grande brune peine à tempérer la tempête d' émotions qui l'assaillent...

"Regina..." Sa voix persifle dans un murmure chimérique. Rage et déception s'entremêlent dans chaque syllabe, menaçant l'accalmie des lieux. Si elle le pouvait, Delilah aurait fait souffrir la belle brune à l'aide de ses pouvoirs. Malheureusement, elle n'est plus qu'une humaine sans défenses magiques. Livrée à elle-même dans ce paysage mystérieux. Piètre allure que la muse avait dans cet accoutrement loqueteux et cette apparence blafard...


_________________


Dancing on a mound of corpses

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The Evil Queen Ѽ
Pommes : 600
Né(e) le : 05/03/2013

MessageSujet: Re: Rage # Regina Lun 21 Avr - 23:06

« Delilah & Regina »

Rage  

La solitude était quelque chose de pesant, et même Regina, qui avait la réputation d'être souvent seule, en était lasse. Bien sûr, elle avait gardé son lien amical avec Eleanor mais... maintenant que tout le monde savait pour Belle et son enfermement, qui sait si elle pourrait jamais se faire pardonner.
Et Maléfique, car oui, c'était pour elle qu'elle courrait dans la rue... Maléfique avait été sa seule amie dans l'autre monde. Et elle l'était restée ici mais sous la forme d'un dragon. Elle était venue la voir tous les jours mais... elle savait qu'elle lui en voudrait. Et quand Emma l'a tuée, elle savait qu'elle reviendrait à nouveau mais sous une autre forme. Et elle ne pouvait plus le tolérer, elle ne pouvait plus la laisser dans cet état mi-humain, mi... non. Elle ne pouvait tout simplement plus.

Au début, elle cherchait dans ses livres un moyen de la rendre à nouveau humaine, définitivement. Mais elle n'y parvint pas : sa magie lui avait été enlevée. Mais elle était revenue, lors d'un certain déclic avec Emma Swan. Et à ce moment-là, elle décida d'aller retrouver le dragon et de la faire revenir. Ce qu'elle n'avait pas prévu est qu'elle ne reviendrait pas à cet endroit. Après avoir terminé l'incantation, le corps se volatilisa. Mais elle savait qu'elle avait réussit. C'est pourquoi elle se précipita dans les rues, à la recherche de son amie...

Elle la retrouva à la lisière de la forêt, perdue, désemparée, et elle s'en voulut. Lorsqu'elle la vit, Maléfique se stoppa net, diverses émotions dans le regard.

« Regina... »

Elle se précipita vers elle et s'arrêta à quelques centimètres. Elle ne savait pas quoi dire et soupira alors, de soulagement mais également de crainte. Il était évident que la sorcière était en colère. D'autant plus que son retour signifiait qu'elle était devenue définitivement humaine et... sans ses pouvoirs d'antan.

« Maléfique... Mon dieu... Je suis heureuse de te revoir. »

Allait-elle réussir à lui faire confiance à nouveau ? Il le fallait pourtant. Elle regrettait. Oui, elle avait appris, de nouveau, à regretter le mal qu'elle avait fait, grâce à son fils, Henry.
Elle regrettait de l'avoir perdue, de s'être servi de sa capacité à se transformer en dragon et de l'y avoir bloquée durant 28 ans. Elle pensait qu'en arrivant ici, elle aurait gardé certains de ses pouvoirs pour retransformer son amie mais elle n'avait pu le faire. Le seul objet magique qu'il lui restait était le chapeau de Jefferson et cela ne lui avait été d'aucune utilité pour Maléfique.

« Pardonne-moi... Delilah... Pardonne cette malédiction. J'aurais dû... t'écouter. Oui, j'aurais dû t'écouter. »

Elle avait toujours su, au fond d'elle-même, que Maléfique avait raison. Elle avait toujours su qu'elle était son amie et qu'elle l'avait mise en garde parce qu'elle tenait à elle. Mais elle l'avait ignorée, aveuglée par son envie de vengeance sur Snow White et son Prince Charmant. Et maintenant, voilà dans quelle situation elle était : la solitude.


« CODEE PAR SLOAN »

_________________

The Evil Queen
All of my memories keep you near... In silent moments, imagine you'd be here. All of my memories, keep you near... The silent whispers, silent tears.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Il était une fois...
Pommes : 233
Né(e) le : 19/04/2014

MessageSujet: Re: Rage # Regina Jeu 24 Avr - 21:49


L'alcine se braqua lorsque sa vieille amie réduisit brusquement la distance pour venir se planter face  à elle, peu craintive des misérables centimètres qui les séparaient l'une de l'autre. Suicide ? La traître savait-elle seulement dans quoi elle s'embarquait en s'approchant d'aussi près ? Ne ressentait-elle pas sa colère fulminer sous le velours de ses prunelles glacées ? Il semblerait que non. Heureuse ? Ses yeux se plissèrent de noirceur tandis qu'elle mettait un frein aux pulsions assassines qui la démangeait. Était-elle sérieuse ? Se rendait-elle seulement compte de ses actes commis ? Un emprisonnement de vingt huit années où le désespoir l'avait amené  plusieurs fois à songer au suicide. « Heureuse ? T'entends-tu parler?! »cracha t'elle dans un timbre venimeux et dilacéré, ses bras tremblants le long de ses hanches. Des tremblements de rage. Maléfique se consumait d'une émotion destructrice à mesure que ses prunelles s'attardaient sur le visage que trop familier de celle qu'elle avait considérée longtemps comme une amie à une certaine époque. Époque révolue ? Inévitable...  Comment pourrait-elle seulement lui pardonner ?

Lui pardonner ?
Lui pardonner ! Cette supplice provoqua une sorte de déclic chez la grande brune. Un déclencheur néfaste pour quiconque se trouvait dans les alentours. La rage implosa tel un raz de marée dans le corps fébrile de la décharnée. Ce  noyau de sentiments accumulés au cours de ces vingt huit dernières années se liquéfia sous les paroles sensorielles de sa vieille amie. Une seconde...c'est le temps qu'il fallut pour que les deux corps se retrouvent allongés par terre, à même le bitume rendu humide d'une récente pluie. Delilah à califourchon sur la reine déchue, ses doigts effilés serrés dans une étreinte violente autour de la gorge de son agnelle. La rage lui faisait perdre pieds. Que n'avait-elle rêvé de ce moment bien de nombreuses fois. De ceinturer cette gorge dans une étreinte passionnellement meurtrière. Balancer le revers de la médaille à son indicible bourreau.  L'ancienne sorcière serrait aussi fort que celui lui était possible, malgré les maigres forces que lui avaient accordé sa récente résurrection. Campée sur Regina, ses cuisses pressées contre les côtes de la damnée si férocement qu'elles pourraient briser cette cage thoracique rythmée par une hausse d'adrénaline, la muse pouvait apprécier la teinte violacée que prit la jolie peau de sa vieille amie sous ses mains jalousement accolées à son cou. Encore un peu...et l'étouffement atteindrait un point de non retour.

Pourtant...
Ses doigts se desserrèrent à contrecœur. Non...bien qu'elle désirait sa mort...elle ne pouvait tout simplement pas s'y résoudre. Peut-être un jour, mais pas maintenant.  Pas quand elle n'avait ni idées d'où elle se trouvait, ni stabilité dans son esprit renaissant. Pas tant qu'elle serait aussi perdue qu'un bateau en dérive sur un océan à l'horizon uniforme... Elle avait besoin de Regina, même si cette pensée lui serrait douloureusement le cœur. Elle qui détestait tellement dépendre des autres...sa situation ne lui offrait guère d'autres choix. C'est pour toutes ces raisons que Maléfique s'arrêta dans son geste fou. Encore tremblante, semblant se ressaisir dans un ultime éclair de conscience, elle délaça finalement ses doigts de cette gorge meurtrie.  Ses prunelles observèrent un instant la martyrisée allongée. Un regard soucieux et instable. C'est alors qu'elle se rendit compte de leur position inappropriée et des quelques regards qui avaient commencé à obliquer vers elles pendant cette petite mise en scène dramatique.  Lentement, la grande brune se glissa sur le côté, libérant Regina de son poids et de sa rage effrénée. Elle se laissa aller contre le trottoir, assise à même le sol humide, ses vêtements déchirés gorgés d'eau. Dieu qu'elle avait piètre allure !

Delilah reprenait peu à peu son souffle à mesure que les secondes s'écoulèrent depuis qu'elle avait abandonné l'idée d'arracher la vie de l'ancienne reine.  Sans se soucier du corps tremblant à ses côtés, elle prit son front entre ses mains pour tenter de faire le vide. D'écarter ce chaos de pensées qui lui filait une migraine incendiaire depuis son réveil. Elle était si fatiguée et si incertaine qu'elle n'était pas d'humeur à se complaire dans la cruauté. Pas maintenant. « Sais-tu.... ce que j'ai pu ressentir pendant tout ce temps ? Enfermée dans cette caverne...dans un corps qui n'étais le mien...loin de tout?! »murmura t'elle finalement d'une voix rauque et fébrile, en coulant un regard brisé vers celle avec qui elle avait partagé de nombreux moments complices par le passé. Un lointain passé qui n'avait plus lieu d'être...vraiment ?« Je t'avais pourtant prévenue... »


_________________


Dancing on a mound of corpses

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The Evil Queen Ѽ
Pommes : 600
Né(e) le : 05/03/2013

MessageSujet: Re: Rage # Regina Ven 25 Avr - 21:24

« Delilah & Regina »

Rage  

Lorsque Delilah se retrouva au dessus d'elle, bloquant toute possibilité de se redresser, Regina commença à paniquer. Et si elle ne lui pardonnait définitivement pas ? Et si elle avait réellement envie de la tuer ? Tant de questions de bousculaient dans sa tête mais elle ne les laissa pas l'envahir. Elle ne devait plus laisser ses émotions la dominer au risque de perdre tout contrôle sur ses pouvoirs. Pouvoirs dont elle décida de ne pas se servir, malgré la forte pression qu'exerçait son amie sur sa gorge. 
Regina ne cessa pas de la regarder dans les yeux : elle était furieuse. Furieuse et... Blessée. La preuve de forts sentiments ? C'était évident. Avant la malédiction elles étaient si proches... Elles avaient eu un passé sordide toutes les deux et s'étaient trouvées presque naturellement. Combien de fois Regina était-elle venue la trouver, tout simplement pour discuter ou écouter le silence mais... À deux ? Combien de fois Maléfique l'avait-elle soutenue dans ses choix, ses décisions ? C'était elle qui, d'ailleurs, l'avait aidée avec la magie au début. Elle se sont d'ailleurs rencontrées comme ça, grâce à la magie et aux pouvoirs que de développait Regina. Et puis finalement, l'Evil Queen devint bien plus sombre qu'elle ne l'aurait voulu et ses sentiments commencèrent à ne plus affecter ses jugements, si bien qu'elle se servit même de sa seule amie. 

Alors oui, maintenant elle se retrouvait dos au sol, frémissante entre les mains d'une Delilah qui la maintenait immobile, une cuisse de chaque côté de son corps. Oui, elle était en train de l'étrangler, arrivant bientôt au point de non-retour. Mais non, Regina Mills n'utiliserait pas ses pouvoirs sur elle. Non. Elle avait des les utiliser POUR elle. Et là était toute la différence entre le maire de Storybrooke et l'Evil Queen.

Lorsqu'elle commença à voir des points noirs et que tout devint flou autour d'elle, elle sentit la pression se relâcher. Elle n'allait pas mourir, non. Maléfique l'avait libérée de son étreinte meurtrière. 

« Sais-tu.... ce que j'ai pu ressentir pendant tout ce temps ? Enfermée dans cette caverne...dans un corps qui n'était le mien...loin de tout?! »

Oui, Regina imaginait parfaitement ce qu'elle avait pu ressentir, seule. Mais elle avait essayé d'être là pour elle. Et elle s'était promis qu'en retrouvant ses pouvoirs, elle la ferait redevenir... comme avant.
La voir dans cet état l'attristait au plus haut point : elle était faible et désemparée.

« Je sais Deli... je sais... »

Elle regrettait de ne pas pouvoir lui prouver son affection. De ne pas savoir comment procéder. Elle regrettait tellement de choses qu'elle ne savait plus où donner de la tête.

« Je t'avais pourtant prévenue... »

Tout était vrai... Tout. Leur complicité avait toujours été évidente mais lorsque Maléfique l'avait mise en garde, elle s'était braquée, préférant ignorer ses conseils. Grossière erreur.

« Je le sais Maléfique. Je le sais et je regrette amèrement de ne pas avoir été... à la hauteur de tes conseils. »

D'un geste de la main, elle fit apparaître de nouveaux vêtements pour son amie. Des vêtements de leur époque, élégants et chics. Elle voulait... qu'elle se sente bien ou du moins, mieux.


« CODEE PAR SLOAN »

_________________

The Evil Queen
All of my memories keep you near... In silent moments, imagine you'd be here. All of my memories, keep you near... The silent whispers, silent tears.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Il était une fois...
Pommes : 233
Né(e) le : 19/04/2014

MessageSujet: Re: Rage # Regina Sam 26 Avr - 20:44


Non elle ne savait pas ! Ce n'était pas elle qui était restée cloîtrée entre ces murs sombres, difformes et humides pendant tout ce temps ! Elle n'avait pas dut s'obliger à apprécier la caresse rugueuse de la pierre contre ses écailles violettes. Ni l'humidité stagnante de l'endroit profondément enfoui dans les limbes de l'horreur. Elle n'avait pas du prier au jour la nuit pour que cette incarcération maladive se termine. Non, elle n'avait rien subi de tout ça ! Elle ne pouvait connaître ses sentiment malmenés au cours de ces longues années de silence pestiféré. Pourtant, plutôt que de lui en faire le reproche, l'aînée resta muette, malgré sa frustration. Elle devait maîtriser sa colère où celle-ci aurait sitôt fait de l'engloutir. De la mener vers un chemin épineux, voire insensé. Regina l'avait déçue à un point qu'elle n'aurait jamais imaginé. Une déception violente et douloureuse, qui ravivait en elle de vieux souvenirs oubliés. Autrefois trahie par un amour secret, aujourd'hui trahie par une amie. Enfin, aujourd'hui...il y a de ça vingt huit années. Delilah en retirait toujours une saveur écœurante.

Quand elle sentit le tissu loqueteux qui la recouvrait se faire remplacer par un tissu propre et bien plus élégant, ses lèvres s'étirèrent en un rictus incompris. Elle contempla un instant sa silhouette enrobée dans cette robe élégante caractéristique de son époque et ne put retenir un regard nostalgique. Combien de temps n'avait-elle pu apprécier la vision de son corps finement enroulé dans des beaux tissus ? Trop longtemps. Toujours assise à même le sol, Delilah tenta de se relever, mais ses jambes trop fébriles la dissuadèrent de se lancer dans cette initiative prématurée. Ce trop plein d'émotions lui avait littéralement pompé le peu de forces qu'elle avait acquis de sa renaissance. Au lieu de se sentir revigorée de ce réveil profane, la muse avait l'impression d'être revenue d'une longue guerre. Cet état émoussé la força à demeurer posée sur l'asphalte mouillé et tant pis pour ses vêtements chics qui, à leur tour, se gorgèrent d'eau claire.

Lentement, Delilah inspira une grande goulée d'air par les narines dans une tentative de tempérer l'écume de son esprit. « Comment cela se fait-il que je n'ai plus de pouvoirs....? » Le petit tour de passe-passe de sa chère reine venait de la ramener brusquement à ce point  important. Si Regina était en pleine possession de ses pouvoirs, pourquoi n'en était-il pas de même la concernant ? Était-ce parce qu'elle avait rejoint l'autre côté de la rive ? Ou peut-être n'était-ce qu'un traumatisme qui se dissiperait avec un peu de chance ? « Et où sommes nous ? Quel est cet endroit ? Est-ce la surface des lieux où tu m'as enfermée...ma vieille amie ?  » Ses mots franchirent ses lèvres comme des lames de rasoirs : acérés, tranchants. Le 'vieille amie' résonnait avec ironie dans sa bouche tordue en une vilaine grimace. Chaque syllabe prononcée semblait déchirer l'air d'un blâme immensurable. Maléfique voulait des réponses à ses questions. Et des questions, elle en avait ! « Pourquoi m'as tu ressuscité... »lâcha t'elle finalement, en verrouillant son regard glacé dans celui de sa cadette. Oui, pourquoi ? C'était peut-être la question la plus importante à toute cette mascarade. Pourquoi l'avait-elle fait revenir d'entre les morts ? N'aurait-il pas été plus sage de la laisser naviguer sur l'autre rive, sans se risquer à subir sa colère ? Quelle folie avait poussé la reine noire a briser sa torpeur figée ? Quels maux pouvaient donc bien la saisir ? Car si Regina en était venue à l'arracher aux morts, c'est que son cœur n'était pas indemne à d'éventuels tourments.

_________________


Dancing on a mound of corpses

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

The Evil Queen Ѽ
Pommes : 600
Né(e) le : 05/03/2013

MessageSujet: Re: Rage # Regina Dim 4 Mai - 19:48

« Delilah & Regina »

Rage  

« Comment cela se fait-il que je n'ai plus de pouvoirs....? »

Il était évident que tôt ou tard, la question pointerait le bout de son nez, ainsi que d'autres encore. Mais Regina ne savait quoi lui répondre. La vérité ? Après tout, elle lui devait bien ça. Mais il est évident que cela n'allait pas être facile. Seulement... elle n'avait pas le choix, elle ne voulait pas la perdre.
Mais rien ne sortait... Elle savait dans quel état elle s'était retrouvée, elle, sans pouvoirs. Et cela n'avait pas été évident. Elle comprenait, donc, dans quel état pouvait se trouver Maléfique. Le côté « dragon » en moins...

« Et où sommes nous ? Quel est cet endroit ? Est-ce la surface des lieux où tu m'as enfermée...ma vieille amie ? »

Étonnamment, le cœur de Regina se serra. Ce n'était pas dans ses habitudes d'être aussi émotive. Non, la maire de Storybrooke était censée être une femme froide, et donc, sans sentiments. C'était bien cela que l'on attendait d'elle non ?
Mais non... la vraie Regina avait des sentiments, et en entendant la voix en colère de son amie, ses sentiments remontaient. Néanmoins, elle ne devait pas s'effondrer maintenant. Ce n'était pas le moment, elle devait être forte pour Delilah.

« Nous sommes à Storybrooke, dans le Maine... Oh bien sûr tu ne sais pas où est le Maine. En réalité nous sommes dans un monde sans magie. Ou du moins, il l'était avant que Rumpelstiltskin ne la fasse revenir. Et..., elle se crispa un instant. « Oui il s'agit de la surface de là où tu étais. Concernant tes pouvoirs, je... je suis désolée. Ils ne sont pas encore revenus. Mais ils reviendront certainement, et je t'aiderai... Crois-moi, je t'aiderai. Je ferais... tout pour toi. »

Que pouvait-elle ajouter ? C'était la vérité. Elle n'avait pas pu lui rendre ses pouvoirs en même temps que son apparence humaine. Mais elle était prête à tout pour elle... tout.

« Pourquoi m'as tu ressuscitée... »

LA question. Oui, c'est effectivement LA question que Regina appréhendait. Pourquoi... Pourquoi avait-elle décidé de ressusciter Maléfique ? Pourquoi ne s'était-elle pas contenté de la laisser morte ? Après tout, elle n'était qu'un... dragon, non ?

« Parce que... » Elle tremblait... L'espace d'un instant, elle regarda autour d'elles. La ville... Sa ville... était grise aujourd'hui. Grise comme le ciel, grise comme... comme Maléfique. Comme le regard qu'elle posait sur elle. C'est ainsi que, les larmes aux yeux, elle continua. « P-parce que je tiens à toi. Je tiens à toi Deli, tu me manques, depuis 28 ans. Je n'ai jamais voulu ça ! Je n'ai JAMAIS voulu que tu sois un dragon ! Je regrette tellement... »

Une larme perla sur sa joue.


« CODEE PAR SLOAN »

_________________

The Evil Queen
All of my memories keep you near... In silent moments, imagine you'd be here. All of my memories, keep you near... The silent whispers, silent tears.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Il était une fois...
Pommes : 233
Né(e) le : 19/04/2014

MessageSujet: Re: Rage # Regina Sam 17 Mai - 17:59



Maine ? Maléfique fronça les sourcils, ce à quoi la reine déchue sembla prompt à réagir. Un royaume sans magie ? Les angles de sa mâchoire se contractèrent sauvagement. Cependant, la suite de l’épilogue de la belle reine apporta un élan de soulagement dans les épaules amaigris de la muse, qui rangea cet espoir lancinant dans un tiroir de son âme.  Car dénudée de ses pouvoirs lui faisait ressentait un gouffre immense. Un vide qu’elle ne parvenait à remplir tout au long de cette heure passée à marcher sur l’asphalte mouillé de ses pieds tremblants. Peut-être était-il encore trop tôt pour se hâter de sa situation. Peut-être lui fallait-il s’accorder un peu de temps pour calmer ses ardeurs, noyer son amertume et opiner pour une nouvelle chance qui venait de lui être accordée. Oui, peut-être…mais pour l’heure, Delilah ne parvenait pas à se défaire de cet horrible tourbillon de noires humeurs. Elle en voulait à Regina. Oh oui, dieu qu’elle lui en voulait. Sa rage n’avait jamais été aussi vivace depuis longtemps. Depuis son enfance saccagée par l’avidité des hommes…

Mais comment réagir devant cet étalement de sentiments nauséabonds ? Maléfique assistait au chagrin de son amie éplorée. D’ordinaire, la redoutée sorcière aurait feint cette sensibilité pour partir d’un pas nonchalant et laisser les choses se calmer naturellement. Chose impossible aujourd’hui, après vingt huit années de vécu dans la pénombre des murs. Mais Delilah n’était pas seule à avoir subit les affres d’un destin capricieux. Elle pouvait le voir dans le regard de la reine déchue. Des douleurs renfermées derrière chaque iris, et pourtant clairement visibles aux yeux perçants de la muse lucide. Elles avaient soufferts l’une l’autre et l’ancien dragon aurait pu ne penser qu’à son propre malheur, mais ses mirettes vacillèrent vers le visage humide de Regina. Elle était toujours assise à même le sol alors que celle de qui elle avait été si proche par le passé se tenait debout, comme toujours. L’humidité gorgeait chaque fibre de son vêtement et le tissu trempé contre sa peau faisait trembler celle-ci de frissons timides.

Que dire ? Que faire ? Il fallait régler cette situation, mais Delilah n’était pas en état de réfléchir correctement. La migraine brûlait chaque compartiment de son crâne. Son corps était fiévreux et fébrile. Elle pouvait sentir la faiblesse transpirer par chaque pore de son épiderme. Enserrant ses bras contre sa poitrine, la ressuscitée dodelina la tête en arrière, les mirettes portées vers les silhouettes géométriques de la ville qui se dressait en arrière plan. La première vague de rage était passée, et Delilah profitait de cet instant d’accalmie, quoique sa colère demeure toujours palpitante, pour articuler ses lèvres sèches. « Je ne sais pas si je te pardonnerai… » Elle s’accorda un instant de silence, pesant les mots, puis reprit dans un même phonème grave et rauque. « Peut-être un jour…mais pour l’instant, je n’ai que haine et déception à ton encontre »soupira t’elle sans euphorie.

Finalement, quand les tremblements se firent moins envahissants dans ses muscles, la muse parvint à se redresser sur ses jambes, non sans inspirer une grande goulée d’air qu’elle comprima dans ses cloisons respiratoires pour intimer ses jambes à ne pas céder. Elle reporta son attention vers cette amie qui l’avait tant déçue. « Tu as dit que tu m’aiderais…alors aide moi pour cette nouvelle vie…puisqu’il ne semble y avoir de retour possible dans mon ancien chez moi..et » Mais Delilah vit soudain blanc et dut se retenir à Regina pour ne pas chuter. Ses doigts lactescents s’enfoncèrent durement dans l’épais tissu qui recouvrait l’épaule de sa cadette. Elle ne devait pas tomber. Pas encore. Harassée, la grande brune accrocha ses orbites d’un brun intense dans celles de sa comparse, son visage proche du sien puisqu’elle se sentait obligée de se retenir à ce seul pilier alentour pour ne pas embrasser le sol.  « Mais avant…si tu pouvais me donner quelque chose contre cette migraine…cette fièvre…je n’en peux plus »grogna la muse de sa voix rauque et fébrile. En temps ordinaire, un sortilège de guérison aurait suffit...car l'ancienne sorcière excellait dans cet art...mais démunie de ses pouvoirs, elle ne pouvait escompter cette voie de guérison pratique. Son visage n'était pas seulement rougit par le froid, mais bien par un mal qui grignotait chaque parcelle de son corps encore trop faible pour combattre et le froid, et le manque de sucre. D'ailleurs, son estomac vide émit un gargouillis agaçant pour clamer son besoin d'énergie.


_________________


Dancing on a mound of corpses

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Rage # Regina

Revenir en haut Aller en bas

Rage # Regina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Utilisation de la Laponite . (dépoussiérage, gel)
» Novak mongoose vs Tekin mini Rage
» [NEW] Pro-Line Road Rage Street Roues Seules E-Revo 1/16
» voltage VS ampérage
» Hotel Regina Paris
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forbidden Fruit :: Storybrooke :: Services Publics-