AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Can we go to Storybrooke ? ft. Killian & Cora [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

The Queen of Heart
Pommes : 142
Né(e) le : 01/04/2014

MessageSujet: Can we go to Storybrooke ? ft. Killian & Cora [Terminé] Mar 8 Avr - 19:08



« Can we go to Storybrooke ? »


Un endroit sombre et poussiéreux faisant office de bar miteux, des personnes peu fréquentables à chaque recoins, des discussions chuchotées, des regards fuyants . Voilà l'endroit où se trouvait Cora. Assise seule à une table, elle avait commandé une boisson alcoolisée qu'elle sirotait plongée dans ses pensées les plus obscures.

Depuis la fin de la malédiction, elle avait l'habitude de venir ici. Non pas qu'elle appréciait particulièrement ce lieu abominable, mais au moins elle pouvait garder sa véritable apparence et réfléchir tranquillement. En effet de par sa réputation et celle de sa fille, elle était obligée de se faire discrète. Or dans ce bar, il n'y avait que des brigands, des alcooliques et des personnes qui étaient censées ne plus être vivantes depuis longtemps comme elle. Aucun ne la dénoncerait, aucune n'oserait.

Malgré tout en dehors, elle avait décidé de prendre l'apparence au quotidien de ce défunt Lancelot. Ainsi elle pouvait diriger la partie protégée de la forêt enchantée en paix. Personne ne pouvait la reconnaître, ils étaient tous bien trop idiots pour penser une seule seconde que leur chef bien aimé et la diabolique reine de cœur ne faisaient qu'un. Enfin même s'ils le découvraient c'était bien le cadet de ses soucis.

En effet, cela faisait une semaine jour pour jour que la malédiction de Regina avait pris fin. Une semaine jour pour jour que Cora cherchait un moyen pour rejoindre sa fille et ne rien trouver avait le don de l'agacer. Elle avait passé presque 30 ans de sa vie coincée ici, entourée de ce misérable peuple n'attendant que le jour où elle pourrait enfin la retrouver. Maintenant que la malédiction était levée, aucune barrière ne l'empêchait de traverser les mondes pour rejoindre cette ville prénommée Storybrooke. Le seul inconvénient était que sa magie ne suffisait pas pour ce genre de manipulation. Et cela était un problème assez majeur. Il lui fallait quelque chose de plus puissant comme un objet magique, chose qui se faisait, en ces temps, rare dans le royaume. De plus avec les paysans pouilleux qui réclamait sans cesse l'aide de Lancelot, elle n'avait pas vraiment le temps pour des expéditions.
Elle repensa à Rumple, ce dernier avait passé des siècles entiers à chercher un moyen pour se rendre dans le monde sans magie et la reine de cœur avait la désagréable impression que c'est exactement ce qui l'attendait.

Devant cette constatation misérable, elle prit son verre d'alcool et en avala une gorgée. Le liquide amère se répandant dans sa gorge avait au moins le mérite de la calmer. Elle devait trouver un moyen et elle était prête à tout pour cela. Rien ne l'effrayer, elle avait commis tellement d'atrocités que cela en devenait banale. Si elle devait réduire en cendres la forêt enchantée et ses habitants pour pouvoir arriver à son but et bien elle le ferait sans une once d'hésitation.

En vérité elle ne voulait pas aller à Storybrooke pour se venger comme pourraient le penser certains, elle avait pardonné Regina il y a bien longtemps à vrai dire, quand la brune lui avait avoué sur son cercueil de mort qu'elle l'aimait toujours. Cora n'avait peut être plus son cœur, mais elle était persuadée que s'il était toujours dans sa poitrine elle aurait pu dire que sa fille lui manquait. Cependant elle ne pouvait plus ressentir ce genre de sentiments ou alors de manière si faible qu'elle avait appris à l'ignorer.
De plus elle avait des ambitions bien moins honorables qui concernaient le ténébreux. Mais chaque chose en son temps, elle aurait l'occasion d'y penser une fois sur place.

Le grincement de la porte du bar, signe que quelqu'un venait d'arriver ou de partir, la sortit de ses pensées. La reine se retourna lentement pour voir qui osait interrompre le cours de ses pensées. Hook... Ce pirate raté. Elle ne le connaissait que trop bien, il avait tenté de la tuer pour au final s'allier avec elle et lui permettre de quitter le pays des merveilles. La brune le fixa quelques instants avant de détourner le regard et de reporter son attention sur son verre. Elle n'avait pas vraiment envie le croiser et encore moins de lui parler
.
codage par Junnie sur apple-spring

_________________
LOVE IS WEAKNESS

« Love is weakness. It feels real now. At the start, it always does. But it's an illusion. It fades, and then you're left with nothing. But power -true power- endures. And then you don't have to rely on anyone to get what you want. » ©️    sleeping ∆ monday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cap'tain Hook
Pommes : 310
Né(e) le : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Can we go to Storybrooke ? ft. Killian & Cora [Terminé] Sam 12 Avr - 22:29




Direction Storybrooke !


~ feat. Killian Jones & Cora ~


Après deux jours en pleine mer, il mit de nouveau les pieds sur terre. La nouvelle île sur laquelle Killian venait de s'arrêter était assez sombre, écartée d'un kilomètre ou deux de l'île principale de la Forêt Enchantée. Les pires méchants du royaume s'étaient réfugiés sur ce morceau de terre, afin d'éviter la malédiction. Des rumeurs couraient selon lesquelles une certaine sorcière aurait jeté un puissant sort pour protéger ce territoire. Hook savait très bien qui était cette sorcière.


*
*              *


M. Mouche lui tendit la sacoche marron. Killian Jones l'ouvrit pour vérifier que les haricots y étaient toujours. Non qu'il n'avait pas confiance en son matelot, mais simplement pour être certain qu'ils les auraient sur lui, afin d'appuyer sa proposition. Il n'avait pas le droit à l'échec, Cora était sa seule chance de pouvoir aller à Storybrooke et le pirate devait avoir de quoi la convaincre de collaborer avec lui. Il se doutait qu'elle cherchait aussi un moyen de s'y rendre, surtout depuis que le temps venait de reprendre son cours normal. Les choses changeaient, la Forêt Enchantée bougeaient et chacun ranimait ses noirs desseins avec joie. Le capitaine n'avait pas vu ces vingt-huit ans de malédiction passer. En sortant du Pays des Merveilles, Cora lui avait dit que le sort de protection les figerait durant vingt-huit années consécutives jusqu'à ce qu'une sauveuse vienne briser la malédiction, et qu'ils ne verraient pas toutes ses années défiler. Elle avait raison. De plus, Crochet n'avait pas prit une ride ! Quelle joie, son charisme était toujours au rendez-vous ! Killian sourit en repensant à Jacqueline qui venait d'en faire les frais deux jours auparavant.

M. Mouche resta sur le navire alors que Hook se dirigeait vers une vieille auberge cachée entre d'épais sapins. S'il on ne regardait pas attentivement, le bâtiment ne se remarquait pas parmi les énormes rochers éparpillés partout entre les arbres. Cette auberge était parfaite pour les vilains, et le pirate avait dans l'espoir que l'ancienne Reine de Cœur soit en train de liquider quelques verres à cet instant même. Il n'avait pas envie de traîner plus longtemps : même s'il ne les avait pas vu passer, vingt-huit années s'étaient écoulées à Storybrooke. Il ne supportait pas l'idée que Rumplestilskin puisse en vivre une de plus !



*
*              *




 

Arrivé au seuil de l'auberge, il regarda autour de lui. Personne ne semblait errer dans cette forêt de sapins. Il tendit la main pour tourner la poignée mais il sentit un nuage de magie derrière lui. Il se retourna immédiatement, brandissant son épée. Une fumée mauve se dissipait, laissant apparaître une fine silhouette. Un homme, métissé, était apparu dans un étrange costume. Sa tête était décorée d'un haut chapeau noir sur lequel était cousu un crâne. Son torse était à demi-nu car il portait une sorte de boléro violet sans rien en dessous. Par dessus, une sorte de veste ouverte se terminait en deux pointes, ce qui lui donnait un air machiavélique. A côté de cela, son collier de dents et les couleurs mauves qui paraient sa tenue le ridiculisaient quelque peu. Hook n'avait jamais vu cet homme auparavant. Il le trouvait ridicule avec son espèce de sceptre qui se finissait par une boule violette, mais il préférait être prudent malgré tout.

- Qu'est-ce que tu me veux, camarade ?
- Je suis le Dr Facilier ! Souriait-il en dansant.
- Un charlatant, j'imagine ? Grognait le pirate, s'apprêtant à rentrer dans l'auberge.
- Ne me manque pas de respect mon petit ! Ce serait une erreur... monumentale !

Killian Jones regardait Facilier avec méfiance. Le sorcier commençait à chanter d'une voix aussi inquiétante que fascinante :

- Mon royaume te tend les bras ! Et mes amis viennent de l'au-delà !
Chantait-il alors que des esprit tournoyaient autour de lui. Le pirate devait l'avouer, il n'était pas du tout rassurer. Il n'avait rien sur lui capable de lutter contre la magie.
- Ce n'est pas de la magie habituelle cher ami, mais de la sorcellerie vaudou.

Killian commençait à paniquer. Il n'avait pas pour habitude de prendre peur aussi rapidement, mais un étranger qui lisait dans ses pensées ne le rassurait pas du tout. Les petits fantômes verts et violet qui se dandinaient autour n'arrangeaient rien. Le Dr. Facilier agita son sceptre et les esprits disparurent.

- Ne panique pas cher ami ! Je veux juste t'aider. Tu t'apprêtes à proposer quelque chose à une sorcière, si je ne m'abuse ?

Le pirate n'osait pas répondre. En vérité, il n'en avait pas envie, puisque le sorcier savait tout et que cela l'énervait. Le métisse lisait l'agacement dans les yeux du pirate, et il se devait de le rassurer s'il voulait marchander convenablement.

- Rassure toi, cher ami ! Je ne peux lire que les pensées qui t'effraient, je ne sais pas tout de toi ! Je sais juste que tu as besoin de moi.

Hook était rassuré de savoir qu'il devait juste cesser d'angoisser pour que Facilier ne puisse pas deviner ce qui lui passait par la tête. Il allait pouvoir le mener en bateau facilement, il fallait juste faire descendre la pression. Il inspira profondément. Il devait se débarrasser de ce sorcier vaudou, il n'avait pas de temps à perdre.

- Et, en quoi pourrais-je avoir besoin de votre aide ?

Le sorcier agita la main et un pendentif en forme de crâne, taillé dans du bois brun, apparut. Killian regardait l'objet avec interrogation.

- Ce pendentif bloque toute magie. Aucun sort ne peut t'atteindre tant que tu le portes. Cela te serait utile, n'est-ce pas ?

Hook réfléchissa une seconde. Il est vrai qu'il n'avait pas confiance à cent pour cent en Cora, même si elle l'avait tout de même sauver de la malédiction. Après tout, ils étaient quittes désormais. Mais fallait-il lui faire confiance pour autant ? Le pendentif serait une mesure de sécurité supplémentaire...

- Que souhaitez-vous en échange ? Je ne suis pas dupe, camarade ! Je sais que toute magie a un prix.
- Ton prix sera le mien, affirmait-il en baissant les yeux vers la sacoche.

Capitaine Crochet avait compris : Facilier l'avait vu sortir les haricots de la sacoche. Ce qu'il ne savait pas, c'est que Killian y en avait glissé un faux. En fait, il avait dérobé deux haricots à Jack. En descendant du Jolly Roger, il en avait laissé un à M. Mouche, en cas de secours, et l'avait remplacé par un simple légume sans magie. Hook avait prévu de montrer le faux haricot à Cora, lorsqu'il lui proposerait de collaborer, juste au cas où elle aurait subitement décidé de lui jeter un sort pour s'emparer de ses graines. Si jamais elle penserait lui voler les haricots, il était sûr qu'il lui en resterait un sur son navire. Cependant, échanger le faux haricot contre le pendentif pouvait être une bonne affaire : il pourrait proposer son marché à Cora sans craindre qu'elle ne lui jette un sort pour lui sous-tirer ses graines. Hook sortit le faux haricot de la sacoche et le tendit à Facilier. Il espérait que toutes ses peurs se soient dissipées, de manière à ce que le sorcier ne puisse pas deviner ses intentions. Le métisse le regardait en souriant. Il s'empara du haricot et disparut dans nuage de fumée. Killian s'apprêtait à grogner mais il s'aperçut que le pendentif était mystérieusement apparut autour de son cou. Marché conclu avec succès.



*
*              *



Le capitaine entra dans l'auberge. Il regardait autour de lui : aucune femme à l'horizon, excepté une  une vielle sorcière ivre, au bar. Son regard s'arrêta sur un homme, seul à une table, qui l'avait fixé quelques instants avant de baisser les yeux vers son verre d'alcool. Le pirate sentit une odeur de lavande, provenant du pendentif, lui titiller l'odorat. En rouvrant les yeux, l'homme n'était plus là, il apercevait Cora à la place. Hook venait de réaliser qu'elle avait prit l'apparence d'un homme, sans doute pour éviter d'être dérangée. Il sourit; ce pendentif était une vraie merveille : aucune magie ne fonctionnait sur lui. Il s'avança vers la mère de Regina pour s’asseoir en face d'elle. Elle le regardait avec mépris alors que Killian souriait :

- Bonjour, Cora.

Elle semblait bouche-bée. Killian en profita pour lui piquer une gorgée d'alcool.

- Comment vas l'arracheuse de cœur ? Demanda-t-il avec ironie.




_________________
"‡his is the web, web that you weave. I'm gonna make you bad. Infect me with your sick l×ve.".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.ouzeneauphotographie.fr?ref=hl
avatar

The Queen of Heart
Pommes : 142
Né(e) le : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Can we go to Storybrooke ? ft. Killian & Cora [Terminé] Sam 19 Avr - 8:55



« Can we go to Storybrooke ? »



Quand Crochet arriva, la brune laissa son regard le détailler pendant quelques secondes. De haut en bas, ses prunelles marrons décortiquaient chaque parcelle de son corps, tel des sondes à qui rien n'échappe. Il n'avait pas changé et pourtant voilà bien des années qu'elle ne l'avait pas revu. Il était égal à lui même, toujours cet air de séducteur bas de gamme qu'il se donnait en permanence. Comme si draguer tout ce qui bougeait pouvait lui permettre d'obtenir quoi que ce soit. Ah, si pardon, cela lui avait apporter son fameux crochet, quelle jolie récompense. L'amour se paye au prix fort et ça la sorcière le savait depuis longtemps.

Le seul point positif de l'ancienne malédiction était que le temps ne les affectait plus, du moins jusqu'à maintenant.  Depuis une semaine, le sablier de la vie avait repris et chaque seconde passée était une de moins à vivre.
Dans son cas, le temps avait déjà fait son œuvre sur elle bien avant la malédiction, elle était loin l'époque où Cora était une des plus belles filles du royaume. Si loin qu'elle ne comptait plus les années qui la séparaient de ses vingt ans. Ses joues ridées, ses mains flétries reflétaient la vieillesse qui peu à peu s'infiltrait dans son corps, comme une maladie à laquelle personne ne peut échapper.
Non ce n'était pas une grand-mère au point de mourir sous peu, mais c'était déjà trop pour elle. Tant de fois elle avait tenté de redevenir jeune, tant de fois elle avait lamentablement échoué malgré sa puissance. Condamnée à vieillir, voilà un des pires maux de l'humanité.

Égarée dans ses pensées, elle se rendit compte qu'elle devait le fixer depuis bien trop longtemps pour ne pas paraître louche. Après avoir croisé le regard du capitaine, elle se concentra de nouveau sur son verre d'alcool. De toute manière, elle n'avait pas de souci à se faire, il ne la reconnaîtrait jamais sous cette métamorphose, à moins d'être un expert en magie ce dont elle doutait fortement. Pourtant malgré ses certitudes et son assurance, le pirate avança vers elle d'un pas nonchalant. Elle lui lança un regard méprisant espérant le dissuader de s'approcher encore plus, mais n'eut pas l'effet escompté. Sans une once de gène et sans même demander son accord, il s'assit en face d'elle.


« Bonjour Cora » lui lança t-il avec un sourire rempli de fierté.


Cora ?! Elle devait sans doute rêver, il ne pouvait pas avoir prononcer son prénom. Comment avait-il pu la reconnaître ? C'était impossible, tout simplement impossible. Il lui aurait fallu des dizaines et des dizaines d'années de pratique de la magie pour détecter la métamorphose. Complètement abasourdie, elle ne répondit pas de suite et Killian en profita pour boire dans son verre. Comme un mini-électrochoc, elle revint à la réalité. Quand il reposa la boisson alcoolisée, Cora leva sa main et l'envoya par magie contre le mur. Le bruit du verre explosé en mille morceaux ne sembla déranger personne. Ils étaient tous habitués aux bagarres et bruits étranges en tout genre.


« Je ne crois pas vous avoir autorisé à poser votre salive sur mon verre Killian ! » cracha t'elle avec un mélange de haine et de dégoût.


Elle était énervée, vraiment et indéniablement en proie à une colère sourde. Dans ces cas là, il fallait mieux se tenir loin d'elle surtout si on  voulait rester en un seul morceau. Cependant le pirate jugea opportun de la titiller encore un peu, en lui demandant comment l'arracheuse de cœur allait-elle. Il était stupide de la provoquer ainsi, il savait pourtant à qui il avait à faire. Il la connaissait assez bien, mais sans doute pas assez pour agir de cette manière.
La brune eut un rictus maléfique avant de susurrer :


« Elle va très bien Jones, très bien. D'ailleurs je crois qu'elle a envie de se faire un peu la main, cela fait bien trop de temps qu'elle n'a pas eu la joie de tenir un jolie petit cœur entre ses doigts »  


Tout en finissant sa phrase, elle s'approcha pour planter son bras dans sa poitrine. Elle ne comptait pas le tuer non, juste lui faire assez peur pour qu'il ne revienne jamais la voir. Or, à peine eut-elle effleurer son torse qu'une espèce de protection la repoussa violemment. Humiliée, il avait osé l'humiliée, elle la reine de cœur. L'onde magique fut si fort, elle mit quelques secondes avant de reprendre ses esprits. En relevant la tête, ses yeux se posèrent sur le pendentif accroché à son cou, détail qu'elle n'avait pas pris en considération jusqu'à là. Voilà ce qu'il le protégeait de ses pouvoirs, un stupide bijou, malheureusement elle ne pouvait pas lui enlever. Elle devait se résigner à attendre qu'il le fasse ou bien que la magie contenue dans cet objet vaudou s'épuise pour pouvoir l'atteindre.

« Oh, je vois que tu penses à tout maintenant. Je suis si effroyable que ça pour que tu te protèges ainsi ? Ajouta t-elle dans un ton faussement outrée. Trêve de plaisanterie, ton collier ne t'immunisera pas longtemps, alors je te conseille d'avoir une  bonne raison pour m'avoir dérangée ainsi, sinon je te promets que tu ne vivras pas assez longtemps pour voir le prochain lever de soleil. »

codage par Junnie sur apple-spring

_________________
LOVE IS WEAKNESS

« Love is weakness. It feels real now. At the start, it always does. But it's an illusion. It fades, and then you're left with nothing. But power -true power- endures. And then you don't have to rely on anyone to get what you want. » ©️    sleeping ∆ monday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cap'tain Hook
Pommes : 310
Né(e) le : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Can we go to Storybrooke ? ft. Killian & Cora [Terminé] Sam 19 Avr - 15:47




Direction Storybrooke !


~ feat. Killian Jones & Cora ~


C'était jouissif. Hook se régalait de l'étonnement de Cora lorsqu'il prononça son nom. Le visage littéralement décomposé, l'ancienne Reine de Cœur était restée une demi-minute sans bouger, la bouche à demi-ouverte. Elle semblait ne même pas se rendre compte elle-même de l'expression qu'elle laissait apparaître. Plus amusant encore était le moment où elle avait brisé le verre d'alcool contre le mur. Le capitaine sentait qu'il énervait sa rivale, et cela lui plaisait fortement.

- « Elle va très bien Jones, très bien. D'ailleurs je crois qu'elle a envie de se faire un peu la main, cela fait bien trop de temps qu'elle n'a pas eu la joie de tenir un jolie petit cœur entre ses doigts »  

Lorsqu'elle avança ses doigts fripés vers sa poitrine, Hook jubilait. Il était impatient que Cora se rende compte qu'elle ne pouvait pas utiliser ses pouvoirs contre lui. A sa grande surprise, le pendentif était encore plus puissant qu'il ne l'imaginait. Une odeur de lavande enivra le pirate au moment où  les doigts de la sorcière s'apprêtaient à pénétrer dans sa chair. Un puissant pouvoir se dégagea du pendentif et repoussa violemment la femme contre le mur. Killian Jones hésitait : devait-il être satisfait de voir Cora se prendre le mur dans les omoplates ou devait-il se méfier de sa réaction ? Il n'avait plus peur. Elle l'avait bien mériter. Si elle pensait pouvoir lui arracher le cœur une nouvelle fois, son désir ne serait pas près d'être assouvi. Elle n'avait pas d'emprise sur lui cette fois-ci.

En la voyant se redresser, Hook se rendit compte qu'il n'était finalement que partiellement satisfait. Pour commencer, Cora le croyait assez stupide pour venir l'importuner sans moyen de protection. Le pirate n'était pas aussi idiot qu'elle le pensait et cela l'agaçait. Comment pouvait-elle doutait de Killian Jones ? Oui, il n'avait pas de pouvoirs magiques, mais il s'était fait un nom dans tous les royaumes sans avoir besoin d'arracher des cœurs. Bon d'accord, il en avait peut-être briser quelques uns... mais il ne s'amusait pas à privé les gens de leurs battements, excepté lors de duels où sa vie était en jeu. En plus de cela, Hook était déçu de la réaction de Cora. Il s'attendait bien évidemment à ce qu'elle veuille se débarrasser de lui, mais au fond, il espérait qu'elle n'essaye pas. Même si elle l'ignorait encore,  il était en quelque sorte venu l'aider. Évidemment, son but premier était de se rendre à Storybrooke pour se venger du crocodile et les affaires de Cora ne l'intéressaient guère. Cependant, il lui offrirait tout de même la possibilité de l'accompagner à Storybrooke alors qu'il aurait très bien pu trouver quelqu'un d'autre. Cela aurait été beaucoup plus compliqué évidemment, mais il aurait pu se passer de Cora et demander à une autre sorcière, à une fée ou tout autre être magique de l'aider. Les pensées se bousculaient dans sa tête, et il regretta un instant d'être venu vers elle. Il savait néanmoins qu'elle changerait sans doute d'attitude lorsqu'elle verrait un de ses haricots magiques. Même s'il ne souhaitait pas s'en faire une amie, elle pourrait lui être utile à Storybrooke. Non qu'il voulait trouver en Cora une protection et encore moins une amie, mais une collaboration en bon terme serait suffisant. Le capitaine préférait se focaliser sur le crocodile ; un conflit avec la mère de Regina ne l’intéressait pas. Leur relation était suffisemment tendue depuis leur rencontre au Pays des Merveilles. Les tensions s'étaient quelques peu atténuées lorsqu'il l'aida à se faire passer pour morte devant sa fille, mais il sentait qu'entre eux, il ne pourrait jamais y avoir plus que des collaborations par intérêts. C'était sans doute pour cette raison que le pirate avait immédiatement songé à elle. Sinon pour quelle raison ? Pour sa puissance ? Cela l'énervait. Non que Killian était jaloux des pouvoirs que la sorcière détenait, mais il ne supportait pas qu'elle se sente toujours obligée de les utiliser. Elle se croyait trop supérieure aux autres uniquement parce qu'elle manipulait la magie. Mais d'autres sorcières ont déjà péries des mains de mortels. Souvenez-vous de l'habitante de la maison en pain d'épice ? Elle a finit brûlé par deux enfants. Et pourtant, elle en avait déjà dévorer des centaines sans qu'aucun être magique puisse l'en empêcher. Cora, elle, se sentait invincible. Son air hautain l'agaçait terriblement.

Les pensées du capitaine se noyait dans un pêle-mêle sans fin au point qu'il cru s'égarer pendant des dizaines de minutes. Il hésitait presque à faire demi-tour et trouver quelqu'un d'autre pour l'aider. D'un autre côté il était animé par le désir de voir la réaction de l'ancienne reine lorsqu'elle verrait que le pirate qu'elle pensait aussi incapable s'était emparé d'un haricot magique capable de les emmener où ils le souhaitaient. La réponse de Cora le sortie de toutes ses pensées :

« Oh, je vois que tu penses à tout maintenant. Je suis si effroyable que ça pour que tu te protèges ainsi ? Ajouta t-elle dans un ton faussement outrée. Trêve de plaisanterie, ton collier ne t'immunisera pas longtemps, alors je te conseille d'avoir une  bonne raison pour m'avoir dérangée ainsi, sinon je te promets que tu ne vivras pas assez longtemps pour voir le prochain lever de soleil. »

Évidement qu'il pensait à tout ! Il n'était pas aussi insensé qu'elle le croyait.

- Qu'importe, ce collier me protégera au minimum le temps de notre voyage. Mais il est vrai qu'il ne fonctionnera sans doute plus à Storybrooke.

Killian adorait le suspens. Il s'était ressaisit et ne pensait plus qu'à son marchandage. Il savait que ce dernier mot l'intéresserait plus que tout. Il lacha un sourire satisfait, attendant impatiemment la réaction de sa rivale, et peut-être, future associée.




_________________
"‡his is the web, web that you weave. I'm gonna make you bad. Infect me with your sick l×ve.".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.ouzeneauphotographie.fr?ref=hl
avatar

The Queen of Heart
Pommes : 142
Né(e) le : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Can we go to Storybrooke ? ft. Killian & Cora [Terminé] Dim 20 Avr - 18:31



« Can we go to Storybrooke ? »



Le pirate semblait confiant, bien trop aux yeux de la vieille femme. Certes il avait réussi à se protéger d'elle, à la tourner en ridicule, mais cela ne devrait tout de même pas lui donner autant d'assurance. Il y avait autre chose qu'il ne lui avait pas encore révélé et qui lui permettait de se sentir si protégé, elle en était convaincue. Or, Cora détestait par dessus tout de ne pas maîtrisé totalement une situation. En tant normal c'était elle qui choisissait les règles, elle qui dirigeait le jeu et le faisait venir à l'endroit exact où elle le souhaitait. Très peu de personnes pouvaient se permettre  l'inverse et Hook n'était pas de ceux autorisés à le faire.

Son étincelle de satisfaction dans le regard l’irrita encore un peu plus... Comme si cela était possible. Elle aurait bien aimé le voir déchanter rapidement, cependant sans sa magie que lui restait-il pour l’impressionner ? Plus grand chose. Elle n'avait pas une grande force physique, était plutôt âgé, physiquement elle ne faisait pas le poids contre Crochet c'était évident.
Cela faisait bien des années qu'elle ne s'était pas sentie autant démunie. Avec sa magie elle se savait quasi invincible, mais à présent qu'elle ne pouvait pas s'en servir elle devenait plus faible. Au fur et à mesure des années, la reine était devenue une des sorcières les plus puissantes de tout les temps. Certes elle avait à la base un grand potentiel, mais elle n'avait également jamais cessé de travailler dur pour arriver à ce niveau de puissance. Ses pouvoirs lui avaient permis d'inspirer la peur, la méfiance dans l'esprit de chaque individu qu'elle croisait. Personne n'osait soutenir son regard ni même lui tenir tête tant on la savait capable de tout. Sa réputation diabolique avait dépassé les frontière de la forêt enchantée et rare étaient ceux qui ne connaissaient pas son prénom. Mais maintenant elle redevenait presque humaine... Presque.

La brune se broya les mains tout en soutenant le regard du capitaine. Hors de question de lui laisser la chance d'apercevoir une once de faiblesse en elle. Ses traits étaient tirés, crispés par la colère qui l'enflammait. Elle lui demanda alors d'un ton comminatoire la raison de sa venue ici. Et elle avait intérêt à être plutôt bonne pour qu'elle oublie ce qu'il venait de se passer.


- "Qu'importe, ce collier me protégera au minimum le temps de notre voyage. Mais il est vrai qu'il ne fonctionnera sans doute plus à Storybrooke."


Storybrooke ? Notre voyage ? Les yeux marrons de la reine s'écarquillèrent pendant un long moment avant qu'elle ne secoue la tête pour reprendre ses esprits. Pourquoi venait-il de lui parler d'un possible voyage à Storybrooke ? Si elle même n'avait rien trouvé pour s'y rendre comment pourrait-il avoir un moyen ? Et quand bien même il en avait un pourquoi voudrait-il le partager avec elle ? Ils étaient bien loin d'être amis, cela devait donc être une question de nécessité.

Des dizaines de questions fusèrent dans son esprit, il avait aiguisé sa curiosité. Son comportement changea alors radicalement, même si elle ne savait pas encore tout elle devait devenir plus aimable pour ne pas laisser passer une telle chance. Ses traits se détendirent aussitôt, tandis qu'un sourire forcé apparut sur son visage ridé. Elle avait cette capacité de changer d'émotions en un claquement de doigts. Peut être parce qu'elle ne ressentait presque plus rien à part de la colère et qu'elle avait appris à jouer les autres sentiments. Comme un acteur qui apprendrait son texte.


- "Arrêtes ce petit suspens puéril et dis moi ce que tu manigances. Pourquoi viens tu me parler de ça ? Le grand capitaine Crochet aurait-il finalement besoin de mon aide ?" ne put-elle s'empêcher d'ajouter avec un air mesquin.


Finalement, elle l'avait peut être un peu trop sous-estimé. Elle essaya de ne pas se montrer trop démonstrative, mais un espoir s'insinua en elle tandis qu'elle attendait plus d'explications.


codage par Junnie sur apple-spring

_________________
LOVE IS WEAKNESS

« Love is weakness. It feels real now. At the start, it always does. But it's an illusion. It fades, and then you're left with nothing. But power -true power- endures. And then you don't have to rely on anyone to get what you want. » ©️    sleeping ∆ monday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cap'tain Hook
Pommes : 310
Né(e) le : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Can we go to Storybrooke ? ft. Killian & Cora [Terminé] Dim 20 Avr - 22:12


Direction Storybrooke !


~ feat. Killian Jones & Cora ~


Killian jubilait. Voir l'ancienne Reine de Cœur perdre la main et tenter de dissimuler son mauvais jeu était tout bonnement jouissif. La partie était excitante et le pirate sentait qu'il avait les cartes en main. Elle ne pouvait plus bluffer, il avait le dessus et la case arrivée n'était plus qu'à un jeté de dés. Storybrooke. Encore fallait-il jouer correctement ses cartes.

Les deux ennemis tentaient de dissimuler leurs pensées et leurs stratégies, mais ils savaient très bien que l'un comme l'autre réfléchissaient au moindre geste à faire pour garder une image. Cependant, le masque de Cora était tombé. Le rideau s'était abattu sur la comédienne : elle avait beau vouloir cacher son jeu, le pirate voyait qu'elle cherchait un moyen de se ressaisir. Mais son visage changea soudainement. Elle souriait. Etrange ? Non, elle se parait simplement d'un autre rôle. L'auberge devenait le théâtre d'une rivalité sans merci. Les deux acteurs jouaient chacun leur rôle à la perfection : ils dissimulaient leurs véritables émotions du moment et figeaient leur visage pour le jeu de scène. Le but étant de savoir qui énerverait l'autre le premier.

Hook était satisfait. Il avait gagné la partie et le sourire trop forcé de Cora le démontrait. Il était désormais tant qu'il réclame sa récompense, du moins qu'il propose son marché.




- « Arrêtes ce petit suspens puéril et dis-moi ce que tu manigances. Pourquoi viens-tu me parler de ça ? Le grand capitaine Crochet aurait-il finalement besoin de mon aide ? »

Cora était ironique. Le pirate sentait que le mot « Storybrooke » lui avait directement mit la puce à l'oreille et qu'elle s'efforçait de l'appeler par son titre pour paraître plus aimable. Il sentait très bien que « le grand capitaine » était purement ironique mais il était tout de même flatté. Cora reconnaissait involontairement que sur ce coup-là, il l'avait quelque peu devancer. Il ne restait plus qu'à lui proposer l'affaire. Il haussait un sourcil lorsque la femme dessina un vieux sourire entre ses pommettes :

- « Evitez les formalités Cora. Vous n'avez pas besoin de jouer à ce jeu-là avec moi. » Il sourit à son tour.




Killian Jones sortie un haricot d'une petite sacoche marron, et l'agita sous le nez de la sorcière. Elle écarquillait les yeux et semblait aussi satisfaite que bouche-bée. Elle hochait la tête avec stupéfaction et interrogation.

- « Ais-je véritablement besoin de vous racontez comment j'ai obtenu ceci ? Mon charisme et mon charme naturel voyons ! ».
Il ricanait.
« J'avoue avoir jouer de mes atouts, mais cette chère Jacqueline était une proie tellement facile... ».

Il songeait à Gargantua en prononçant le mot « facile ». Il exagérait un peu pour en mettre plein la vue au yeux de Cora. Mais il ne mentait pas pour autant. Il avait bel et bien récupérer deux haricots à Jack et était en train d'en agiter un juste devant la sorcière. Hook reprit son sérieux.

- « Écoutez, vous avez besoin de mon haricot comme j'ai besoin de votre magie pour le faire fonctionner. Ensemble, nous pourrons aller à Storybrooke. Nous savons tous deux que nous avons des comptes à régler là-bas. J'ai du vous aidez à faire croire à votre fille que je vous avait arracher le cœur juste avant la malédiction; je pense que vous me devez bien se service. »

Il la regardait droit dans les yeux.

« Et puis sans moi, vous n'avez plus aucun autre moyen de vous rendre à Storybrooke ».


Killian avait mis cartes sur table. Il avait tout misé.
Espérons que Cora soit joueuse.




_________________
"‡his is the web, web that you weave. I'm gonna make you bad. Infect me with your sick l×ve.".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.ouzeneauphotographie.fr?ref=hl
avatar

The Queen of Heart
Pommes : 142
Né(e) le : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Can we go to Storybrooke ? ft. Killian & Cora [Terminé] Mar 22 Avr - 11:00



« Can we go to Storybrooke ? »



Elle le voyait, elle le ressentait, Crochet jubilait intérieurement. Il aimait détenir un pouvoir sur elle, il aimait la rendre nerveuse mais après tout qui n'aimerait pas cette douce sensation de supériorité ?
Malgré tout ils essayèrent de rester stoïque, de ne pas montrer ni l'un ni l'autre ce qu'ils ressentaient vraiment. Comme deux tacticiens jouant une finale, chaque geste, chaque mot étaient calculés. Or la tension était tellement présente qu'on pouvait presque la voir se propager autour d'eux, tel un champ magnétique et ça ils ne pouvaient pas la cacher. C'était un grand moment et la sorcière le savait pertinemment.

Rentrant dans son jeu et voulant flatter son ego déjà surdimensionné, Cora lui demanda d'expliciter son plan tout en le gratifiant de « grand capitaine ». Ces mots écorchèrent sa bouche quand elle dut les prononcer, si bien qu'une pointe d'ironie, de mépris se fit également entendre. Pourtant elle avait l'habitude de mentir et de manipuler les personnes, mais là ce n'était pas pareil. L'enjeu était bien trop important pour qu'elle puisse arriver à totalement se contrôler.

« Evitez les formalités Cora. Vous n'avez pas besoin de jouer à ce jeu-là avec moi. »

Il lui demanda d'arrêter, mais au vu du léger sourire qui se posa sur son visage elle savait qu'au fond son « compliment » lui avait fait plus plaisir qu'il n'osait l'avouer. Il aimait tellement se faire flatter, c'était ça sa faiblesse mais il n'en avait sans doute pas conscience. Un jour son égocentrisme le perdra.

« C'est toi qui as commencé à jouer Killian. Je ne fais que poursuivre la partie. »

Puis sans répondre, il commença à fouiller dans sa sacoche. Son billet pour Storybrooke se trouvait dans une vulgaire sacoche ? La brune haussa un sourcil intriguée tout en le regardant faire, se demandant ce qu'il allait bien pouvoir sortir et surtout en quoi ça pourrait leurs être utile. Au bout de plusieurs secondes qui lui parurent interminables, il ressortit sa main et agita sous son nez un haricot. Pas n'importe quel haricot non, un haricot anciennement magique. Encore une fois il la surprenait, si bien qu'elle commençait à se dire que finalement il pouvait s'avérer être plus utile qu'elle le pensait.

« Tu es un homme pleins de ressources à ce que je vois. Je n'aurai jamais pensé qu'un haricot magique puisse être en ta possession.»articula t-elle en le regardant de haut en bas.

Fidèle à lui même, il ne put s'empêcher d'en rajouter des couches et des couches, lui disant à quel point cela avait été un jeu d'enfant pour lui, que Jacqueline n'avait pu résister à ses charmes légendaires. Cora leva les yeux au ciel tout en soupirant. Elle détestait sa façon de se glorifier pour lui rappeler qu'il avait été incontestablement plus fort qu'elle sur ce coup là. Se faire rabaisser ainsi par Crochet était une chose qu'elle n'avait même pas imaginé dans ses pires cauchemars

« Bien bien, je m'en fiche de savoir comment tu l'as eu, viens en au fait. » déclara t-elle sèchement pour l'interrompre dans ses propres éloges.

« Écoutez, vous avez besoin de mon haricot comme j'ai besoin de votre magie pour le faire fonctionner. Ensemble, nous pourrons aller à Storybrooke. Nous savons tous deux que nous avons des comptes à régler là-bas. J'ai du vous aidez à faire croire à votre fille que je vous avais arracher le cœur juste avant la malédiction; je pense que vous me devez bien se service. »


Là ça devenait intéressant. Il avait peut être réussi à se procurer l'objet magique mais sans elle il ne fonctionnerait pas. Cette nouvelle enchanta Cora qui n'eut cette fois pas à se forcer pour sourire. Ensemble ils pourraient rejoindre Storybrooke. Crochet venait à l'instant de lui offrir la chance de retrouver sa fille et elle lui en était reconnaissante même si elle préférait brûler sur un bûcher plutôt que de lui avouer. Il y a moins d'une demi-heure elle était en train de se lamenter sur son sort cherchant à tout prix un moyen pour rejoindre la petite ville et à présent le moyen venait à elle. Rien ne pouvait plus la satisfaire que cela.

« Je ne te dois rien du tout. Tu devrais être heureux d'être encore en vie après ton passage dans mon royaume.  Malgré tout, j'accepte de collaborer avec toi, comme tu l'as dit nous avons certaines choses à faire là-bas. De plus, redonner vie à ce haricot ne devrait pas être bien compliqué si tu acceptes de me le passer quelques instants pour que je puisse l'examiner. Et non avant que tu me poses la question, je ne compte pas m'enfuir avec. » dit-elle en retrouvant son air hautain.


codage par Junnie sur apple-spring

_________________
LOVE IS WEAKNESS

« Love is weakness. It feels real now. At the start, it always does. But it's an illusion. It fades, and then you're left with nothing. But power -true power- endures. And then you don't have to rely on anyone to get what you want. » ©️    sleeping ∆ monday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cap'tain Hook
Pommes : 310
Né(e) le : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Can we go to Storybrooke ? ft. Killian & Cora [Terminé] Mar 22 Avr - 17:24


Direction Storybrooke !


~ feat. Killian Jones & Cora ~



- « Tu es un homme plein de ressources à ce que je vois. Je n'aurai jamais pensé qu'un haricot magique puisse être en ta possession ».

A nouveau, elle reconnaissait que Killian avait prit la main. Elle tentait de garder son air supérieur  mais au fond, il savait très bien qu'elle le complimentait et qu'elle était stupéfaite de l'efficacité du pirate.

Ce sourire qui se dessinait sur le visage de Cora était le plus naturel depuis le début de la conversation. Elle semblait satisfaite de voir qu'elle était sollicitée par le capitaine. Il avait besoin d'elle. Elle avait besoin de son haricot. Ils étaient fait pour s'entendre, cette fois.

- « Je ne te dois rien du tout. Tu devrais être heureux d'être encore en vie après ton passage dans mon royaume ».
Ex-royaume ne pouvait-il pas s'empêcher de penser en souriant narquoisement.

- « Malgré tout, j'accepte de collaborer avec toi, comme tu l'as dit nous avons certaines choses à faire là-bas ».



Il commençait à apprécier cette femme finalement. Enfin... peut-être. Dans tous les cas, ce petit jeu de conversation où l'un cherchait à titiller l'autre l'amusait terriblement. Il savait très bien que Cora accepterait de collaborer avec lui. Elle désirait autant que le pirate de se rendre à Storybrooke.

- « De plus, redonner vie à ce haricot ne devrait pas être bien compliqué, si tu acceptes de me le passer quelques instants pour que je puisse l'examiner ».

Il est vrai que le haricot était défraîchit. Mais il savait que Cora trouverait facilement une solution. C'était sans doute pour cette raison qu'il était venu la voir, elle. Il connaissait une part de l'étendu de ses pouvoirs.

- « Et non, avant que tu ne me poses la question, je ne compte pas m'enfuir avec ».

- De toute façon, tu ne risques pas, je t'aurais déjà planté le crochet dans la gorge avant que tu ne puisses t'enfuir. Et cette fois-ci, tu ne pourrais pas compter sur ta précieuse magie ! 

Killian continuait de l'énerver jovialement. Il avait l'art des mots et savaient aguicher la curiosité d'une femme. Cora était le genre de dame qui n'était intéressée que par ceux qui osaient lui tenir tête. Cela l'énervait tellement qu'elle portait une oreille très attentive à ces gens. Capitaine Crochet était parfait pour ce rôle. Il avait cerner la vieille, femme, avant la malédiction, et savait désormais comment agir avec elle.

Killian lui tendit le haricot magique, sans craindre que Cora ne s'enfuit. Il restait à l'affût malgré tout, mais il avait confiance en cette femme. Avant la malédiction, il l'avait aidée à se faire passer pour morte auprès de Regina et aujourd'hui il venait lui apporter un passe-port pour Storybrooke. Elle n'avait pas à fuir, elle se devait bien d'être honnête cette fois-ci. L'ancienne Reine de Cœur examinait le haricot.

- Alors ? Qu'en dites-vous ? Demanda-t-il au sujet de la graine magique qu'elle scrutait des yeux.





_________________
"‡his is the web, web that you weave. I'm gonna make you bad. Infect me with your sick l×ve.".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.ouzeneauphotographie.fr?ref=hl
avatar

The Queen of Heart
Pommes : 142
Né(e) le : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Can we go to Storybrooke ? ft. Killian & Cora [Terminé] Mer 23 Avr - 16:33



« Can we go to Storybrooke ? »



Quand la sorcière évoqua son royaume, Killian ne put s'empêcher d'avoir un petit sourire. S'il voulait se moquer discrètement il avait lamentablement échoué.
Certes là aussi Cora n'avait pas été glorieuse, chassée de son propre royaume par une gamine écervelée. Jamais elle ne fuyait devant l'ennemi, mais à ce moment là Wonderland menaçait d'imploser à tout moment et elle n'avait pas eu le choix. Ce fut encore une fois grâce au capitaine Crochet qu'elle put partir rejoindre la forêt enchantée, se faisant passer pour morte.
Enfin c'était une très longue histoire et elle n'avait vraiment envie de s'y étaler et de ressasser ses souvenirs amers. Chaque jour qui passait sa rancœur envers l'adolescente augmentait, son désir de vengeance l'habitait au plus haut point. Si jamais par le plus grand des hasards cette Alice était à Storybrooke, Cora ferait tout ce qui est en son pouvoir pour qu'elle ne se mette plus jamais en travers de son chemin. Elle se l'était promis.

Chassant ses pensées meurtrières de son esprit, elle se concentra de nouveau sur la conversation. Alors qu'elle rassura son « coéquipier » sur le fait qu'elle ne comptait pas lui voler son haricot, celui-ci rétorqua que de toute façon si elle avait tenté quoi que ce soit il lui aurait planté son affreux crochet dans le cou.

«  Et cette fois-ci, tu ne pourrais pas compter sur ta précieuse magie ! »  ajouta t-il

La sorcière fit semblant d'être effrayée et posa une main contre sa gorge comme pour se protéger. Elle laissa échapper un faux hoquet de stupeur, avant de reprendre son sérieux et de lui dire d'un ton provocateur en se penchant vers lui :

« Voyons Killian, nous savons très bien que jamais tu n'oseras t'attaquer à moi ! Et puis quand bien même l'idée te traverserait l'esprit dois-je te rappeler que les pirates ne font pas de mal aux femmes ? Tu devrais relire ton code d'honneur. »

Cora adorait le petit jeu qui s'installait entre eux. Petit à petit le capitaine gagnait sa sympathie, enfin quelqu'un qui ne baissait pas les yeux devant elle. Peut être qu'à Storybrooke ils pourraient de nouveau faire équipe ensemble, surtout qu'elle avait déjà prévu quelque chose qui allait sans aucun doute pimenter la vie des habitants... Si Killian continuait ainsi, elle le mettrait dans la confidence, de plus elle était persuadée que ça pourrait lui être fort utile.
Finalement, le pirate se décida à lui tendre le haricot qu'elle prit sans attendre. Pendant plusieurs minutes elle l'examina sous toutes les formes, le tourna, le retourna plusieurs fois. Comment redonner à un objet sa magie ? Elle était certaine de l'avoir déjà lu quelque part mais où ? Peut être que....

- « Alors ? Qu'en dites-vous ? »

- « J'en dis qu'il va falloir que je te fasses totalement confiance à présent. Je vais transférer une grande partie de ma magie dans la graine pour lui donner toute l'énergie dont elle a besoin pour nous faire traverser les mondes. Or une fois chose faite, je serai totalement épuisée. Cela ne durera pas longtemps, quelques minutes tout au plus,  mais je te préviens n'essayes pas de profiter de ma faiblesse pour te faire la malle. Sinon ce qu'a fait Rumple à ta main ne sera qu'un jeu d'enfant comparé à ce que moi je te ferai. » lui expliqua t-elle avec un ton légèrement menaçant.

La confiance, voilà bien quelque chose qu'elle ne donnait plus facilement. Normalement, elle l'aurait empêché de bouger avec ses pouvoirs pour être sure et certaine qu'il reste, mais là il était intouchable. La reine de cœur le fixa un long moment, jugeant encore un instant de sa sincérité puis elle détourna le regard et commença la manipulation avec la graine. Elle pria intérieurement pour que cela fonctionne, elle n'avait pas d'autre plan en tête.

Elle prit le haricot entre ses deux mains et ferma les yeux. Elle fit le vide dans son esprit pour se concentrer sur un seul souvenir capable d'éveiller ses plus grands pouvoirs. La magie se nourrit des émotions, au plus elles sont fortes et au plus elle est puissante. Le souvenir en question ? Un qui se rapportait à l'être qui comptait le plus dans sa vie évidemment.

Le transfert débuta, les yeux toujours clos Cora sentit la magie émaner de son corps pour l'envelopper. Comme de l'eau elle glissait tout le long de ses bras pour atteindre ses mains et s'infiltrer dans la graine. Sa source d'énergie diminuait à mesure que celle de l'objet magique augmentait. Elle était si concentrée qu'on aurait pu la croire en transe, rien autour d'elle ne pouvait la perturber.
La notion du temps elle la perdit et ce n'est que quand une violente chaleur se propagea entre ses doigts qu'elle sut qu'elle avait réussi. Soulagée, elle laissa tomber le haricot avant de s'écrouler sur la table complètement vidée.

Ce n'est qu'après cinq longues minutes qu'elle reprit lentement ses esprits.


codage par Junnie sur apple-spring

_________________
LOVE IS WEAKNESS

« Love is weakness. It feels real now. At the start, it always does. But it's an illusion. It fades, and then you're left with nothing. But power -true power- endures. And then you don't have to rely on anyone to get what you want. » ©️    sleeping ∆ monday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cap'tain Hook
Pommes : 310
Né(e) le : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Can we go to Storybrooke ? ft. Killian & Cora [Terminé] Jeu 24 Avr - 10:34


Direction Storybrooke !


~ feat. Killian Jones & Cora ~



« J'en dis qu'il va falloir que je te fasses totalement confiance à présent. Je vais transférer une grande partie de ma magie dans la graine pour lui donner tout l'énergie dont elle a besoin pour nous faire traverser les mondes. Or une fois chose faite, je serai totalement épuisée. Cela ne durera pas longtemps, quelques minutes tout au plus, mais je te préviens n'essayes pas de profiter de ma faiblesse pour te faire la malle. Sinon ce qu'a fait Rumple à ta main ne sera qu'un jeu d'enfant comparé à ce que moi je te ferai ».

Elle paraissait sérieuse mais le pirate ne pouvait s'empêcher de prendre cela à la plaisanterie :
- Vous faites confiance aux pirates désormais ?

La façon dont il disait cela était purement ironique, mais d'un autre côté c'était pour la rassurer. Drôle de méthode, en effet, mais de toute manière, Killian préférait se rendre à Storybrooke avec Cora. Il ne savait pas à quoi s'attendre exactement... et puis... l'union fait la force comme on dit ! De plus, elle pourrait peut-être lui être utile, une fois là-bas : elle connaissait la magie du Ténébreux. Elle pourrait peut-être l'aider à dépecer ce satané crocodile ! C'était une idée envisageable. Quoi qu'il en soit, il préférait ne pas s'y rendre seul et puis comme elle venait de le dire, les pirates ont un code d'honneur et le Capitaine Crochet était plutôt un homme de parole.

Lorsque Cora nourrit le haricot de sa magie, il se rendait compte que la graine s'éclaircissait progressivement, comme si elle se nourrissait des biens faits de la terre. La solution de l'ancienne Reine de Cœur semblait ainsi fonctionner. De fins serpentins de couleurs, presque transparents, rampaient le long des bras de la vieille femme pour alimenter le haricot. Discrétion assurée, pensait Killian avec ironie. En effet, l'auberge était plutôt sombre, et les fléaux de magie se remarquèrent très rapidement. Les vilains s'arrêtaient tous de boire, certains en brisaient même leurs verres.

- Et mais... c'est un haricot magique ! Pour voyager entre les mondes ! S'écriait un vieil édenté au bar.

A cette phrase, une dizaine de vilains qui se noyaient dans l'alcool se relevèrent. Hook regardait autour de lui en se relevant du siège de sa table, lentement. Il resta debout, dos à Cora, et balayait l'auberge du regard, sans faire un pas, comme s'il était tétanisé. En vérité, il cherchait une idée. Il se sentait capable de se débarrasser de tous ces bougres d'idiots, mais ils étaient plus nombreux. Pendant qu'il bataillerait contre certains, les autres pourraient récupérer le haricot des mains de la sorcière, trop faible pour pouvoir réagir. Le pirate devait cacher le haricot de manière à pouvoir gagner plus de temps. Il se retourna pour regarder la mère de Regina et s'aperçut qu'elle gisait sur la table, le visage écrasé sur le bois, un filet de bave pendant de ses vieilles lèvres. Killian Jones eut alors une subtile idée : il s'empara du haricot et l'enfonça dans la bouche de Cora, le temps de se débarrasser des vilains. Au moins, pendant qu'ils s'occuperaient de certains, les autres prendraient plus de temps à récupérer la graine et Hook aurait le temps de les repousser avant.

D'un coup d'épaule, il fit tomber son manteau de cuir noir en arrière, s'écrasant accidentellement sur la tête de Cora. Il la regarda et haussa les épaules : une protection en plus ne fera pas de mal ! Un des vilains commença à foncer droit sur lui. Hook intercepta l'épée du crochet, et sortie son sabre. Il le planta immédiatement dans le vieillard, sans plus attendre. Entre temps, un métisse s'avança sur le côté pour atteindre la table. Killian s'empara d'un couteau qui errait sur sa ceinture, et le lança dans le visage de son ennemi. Bingo ! En plein front ! Un homme sans arme fonça sur le pirate et commença a serrer ses mains autour du cou de son adversaire. Hook tentait de se débattre, mais la pression était si forte qu'il en lâcha son arme. Heureusement, il lui restait quelque chose qu'il ne risquait pas de laisser tomber : son crochet. Il enfonça le bout pointu dans la chair de l'ennemi, qui lâcha prise en hurlant. Le pirate se baissa pour ramasser son épée, pendant que son ennemi hurlait en se tenant l'estomac. En ramassant l'arme, le capitaine aperçut une vieille sorcière en train de soulever le manteau pour atteindre Cora. Hook s'empara d'un verre à demi-brisé, écrasé au sol, pour lui lancer au visage. Il manqua sa cible, mais le fracas de l'objet contre le mur suffit à faire reculer la vieille, surprise. Les bouts de verre s'étalèrent sur le manteau de Killian.

- J'espère que ça ne va pas percer mon manteau de cuir... grogna-t-il.

Sur cette stupide remarque, il se prit un couteau dans l'épaule. Il l'arracha et l'enfonça dans le coupable sans même regarder son visage. Il lui planta son épée dans le torse pour s'en débarrasser. Killian grognait en se tenant l'épaule. La sorcière en avait profité pour atteindre de nouveau la table et elle était prête à écarter la mâchoire de Cora. A ce moment, le pirate, tel en sauveur, fonça sur l'affreuse et la plaqua contre le mur. Son crochet s'était enfoncé dans sa poitrine tombante. La vieille hurlait la mort et suppliait le pirate de l'épargner. Il reprit sa main et la sorcière s'enfuit de l'auberge en se tenant les seins. Les quelques autres vilains qui restaient debout, en face du bar, près à charger, finirent par quitter l'auberge, de peur d'y passer.

Killian rangea son épée et se retourna en entendant les bruits de lèvres qui se frottent. Visiblement, Cora reprenait connaissance et goûtait le haricot qui errait dans sa bouche ! Il ricanait un peu de la scène en apercevant juste le nez de la vieille dépassé de son manteau. Elle était ridicule, affalée sur la table, haricot en bouche, sous un long manteau de cuir, au milieu de deux ou trois cadavres. Le serveur de l'auberge n'osait même plus sortir des cuisines et y restait caché. Le manteau de cuir se mit à bouger : Cora se redressait.




_________________
"‡his is the web, web that you weave. I'm gonna make you bad. Infect me with your sick l×ve.".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.ouzeneauphotographie.fr?ref=hl
avatar

The Queen of Heart
Pommes : 142
Né(e) le : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Can we go to Storybrooke ? ft. Killian & Cora [Terminé] Ven 25 Avr - 11:52



« Can we go to Storybrooke ? »



Des bruits de pas, de combats, des cris. Cora percevait différentes choses sans pour autant réussir à revenir à elle même. Elle ne savait même pas si ce qu'elle entendait était réel ou seulement le fruit de son imagination. Elle se laissait simplement glisser dans le fleuve de l'inconscient bien trop faible pour tenter quoi que ce soit de toute façon. Ce n'est qu'au bout d'un certain moment, dont elle ne pouvait déterminer la durée, que son esprit sembla se remettre à marcher correctement. La reine de cœur revenait à elle.

Des dizaines de points de couleurs dansaient devant ses yeux tandis qu'elle essayait de les ouvrir. C'était étrange, même les yeux ouverts elle ne voyait toujours rien. Il faisait juste noir et elle avait terriblement chaud. Étouffée voilà le mot, elle se sentait étouffée prise au piège dans quelque chose. Tout aussi bizarre que cette sensation de lourdeur qu'elle avait dans la bouche et dont elle ne parvenait pas à identifier l'origine. Soit elle devenait complètement folle soit il s'était passé des dizaines de choses entre le moment où elle avait perdu connaissance et maintenant.

Petit à petit elle sentit sa magie revenir faisant augmenter sa force vitale. Ce n'était pas la grande forme, mais elle avait suffisamment d'énergie pour essayer de se mettre droite et de comprendre ce qu'il se passait. Tandis que son buste se redressa une veste tomba au sol, l'immonde veste de Crochet. Voilà ce qui l'étouffait. Mais pourquoi diantre lui avait-il mis dessus ? Elle comprit également que la sensation de lourdeur qu'elle ressentait dans la bouche n'était autre que le haricot magique. Elle le sortit rapidement de bouche pour le mettre dans la poche de sa longue robe noire. D'accord, là la sorcière ne comprenait strictement plus rien à la situation. Elle se demandait même si elle n'était pas encore en train de rêver ou bien si quelqu'un l'avait droguée.

Elle se redressa d'un coup malgré la tête qu'il lui tournait légèrement et se mit à analyser la situation. Le bar semblait sans dessus dessous, des cadavres gisaient au sol et le serveur avait tout bonnement disparu. Tout indiquait qu'il y avait sans doute eu une bagarre. Fusillant Crochet du regard qui était en train de ricaner, elle s'approcha dangereusement de lui et siffla entre ses dents :

« Jones !! Tu vas m'expliquer c'est quoi ce cirque ? Et surtout pourquoi me suis-je retrouvée dans cette position pitoyable ? »

Ses yeux lançaient des éclairs signe qu'il ne valait mieux pas plaisanter. Elle, la reine de cœur allongée comme une stupide poupée de chiffon avec un haricot dans la bouche. Comment avait-il pu oser lui faire cela ? Il ne lui avait pas encore confirmé que c'était de sa faute, mais elle n'avait aucun doute concernant sa culpabilité. Même en cas d'extrême urgence, il n'avait pas le droit de l'utiliser ainsi, personne n'avait le droit. Réussir à voler un objet magique ne faisait pas de lui un être supérieur.

Près de lui, elle s'aperçut qu'il avait une blessure à l'épaule. Un coup de couteau sûrement. Elle posa sa main juste au dessus et fit une légère pression pour accentuer la douleur. Ses traits tirés confirmèrent qu'il avait bel et bien mal ce qui lui fit apparaître un sourire carnassier.

« Oh une si vilaine blessure. J'aurai pu te soigner si tu n'avais pas ce collier et surtout si tu ne m'avais pas traité ainsi. Maintenant bouge toi, j'ai déjà assez perdu de temps. Je n'attendrai pas une seule journée de plus pour rejoindre Storybrooke. Il faut trouver l'endroit parfait pour lancer le haricot. » murmura t-elle d'un air pleins de dédain

Elle lâcha enfin la pression qu'elle exerçait et l’entraîna vers la sortie. Elle reprenait les commandes de la situation. Maintenant que le haricot fonctionnait le plus dur était fait. Storybrooke allait les voir débarquer sous peu.
Dehors le soleil indiquait qu'il était le milieu de l'après-midi, c'était une belle journée. Une des plus belle depuis la fin de la malédiction pensa la brune.

« Bon Jones, le meilleur moyen de traverser les mondes est de passer par la mer. Je pense que tu ne seras pas contre le fait qu'on utilise ton bateau pour s'y rendre ? » lui demanda t-elle plus pour la forme que pour une réelle volonté d'avoir son avis.


codage par Junnie sur apple-spring

_________________
LOVE IS WEAKNESS

« Love is weakness. It feels real now. At the start, it always does. But it's an illusion. It fades, and then you're left with nothing. But power -true power- endures. And then you don't have to rely on anyone to get what you want. » ©️    sleeping ∆ monday.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cap'tain Hook
Pommes : 310
Né(e) le : 01/04/2014

MessageSujet: Re: Can we go to Storybrooke ? ft. Killian & Cora [Terminé] Sam 26 Avr - 12:01


Direction Storybrooke !


~ feat. Killian Jones & Cora ~



En voyant Cora se redresser et froncer les sourcils, Killian Jones ne pu s'empêcher de cracher un rire moqueur.

- « Jones ! Tu vas m'expliquer, c'est quoi ce cirque ? Et surtout, pourquoi me suis-je retrouvée dans cette position pitoyables ? »

- Et bien... disons que la magie dans une auberge ce n'est pas ce qu'il y a de plus discret... Et puis pendant que certaines font un petit somme, d'autres travaillent ! Auriez-vous préféré que je laisse ces sanguinaires vous trancher les doigts pour récupérer le haricot ?

Il s'était arrêté de rire pour lui expliquer cela, mais l'ancienne Reine de Cœur semblait porter plus d'attention à sa propre personne qu'à ce que le pirate avait du accomplir pendant son somme. Elle se débarrassa du manteau et des éclats de verre, avant de s'approcher du pirate. En remarquant sa blessure à l'épaule, elle ne pouvait s'empêcher de faire pression dessus.

- « Oh une si vilaine blessure. J'aurai pu te soigner si tu n'avais pas ce collier et surtout si tu ne m'avais pas traité ainsi ? Maintenant, bouge-toi, j'ai déjà assez perdu de temps. Je n'attendrai pas une seule journée de plus pour rejoindre Storybrooke. Il faut trouver l'endroit parfait pour lancer le haricot. »

Elle finit pas retirer ses doigts diaboliques de sa blessures, tandis qu'il lâcha un soupir en grinçant des dents. Il préféra faire profil bas plutôt que d'expliquer à cette ingrate ce qu'il avait endurer pendant qu'elle roupillait. Disons qu'ils étaient quittes.

Killian rattrapa son manteau et sortit de l'auberge. Cora regardait le ciel en contemplant la météo, alors que Killian regardait les vagues au loin. Les conditions seraient parfaites pour ce voyage. Et, comme si elle avait lu dans ses pensées, elle lui proposa de partir avec son navire.

- « Bon Jones, le meilleur moyen de traverser les mondes est de passer par la mer. Je pense que tu ne seras pas contre le fait qu'on utilise ton bateau pour s'y rendre ? »
- Je ne comptais pas partir sans. Après vous ! Dit-il en tendant sa main pour aider la reine à monter jusqu'au pont.

Il grimpa à son tour et fit signe à M. Mouche qui roupillait sur un tonneau. Il se releva immédiatement, affolé :
- Oui mon capitaine ?
- Cap sur Storybrooke, camarade !
- Storybrooke, capitaine ?

Cora sourit en regardant Killian. Le pirate éloigna son bateau du rivage pour se retrouver au milieu de l'océan.
- J'espère que ça fonctionnera, murmurait-il.

Cora le regarda sur le côté, comme si le pirate avait insulté ses capacités. Il tendit sa main pour lancer lui-même le haricot.
- Il ne faudra pas froisser ces muscles, ma chère, ricanait-il.

Cora soupira un instant avant de jeter le haricot dans la paume de son acolyte. Le Capitaine Crochet lança la graine le plus loin possible devant le navire. L'eau brassa, et rapidement, un typhon verdâtre se dessina dans l'eau. Jolly Roger était attirée par le courant, le vent se levait à l'approche du passage. Les cheveux aux vents, Cora et Killian souriaient.


Storybrooke était à portée de mains.






_________________
"‡his is the web, web that you weave. I'm gonna make you bad. Infect me with your sick l×ve.".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/a.ouzeneauphotographie.fr?ref=hl

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Can we go to Storybrooke ? ft. Killian & Cora [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Can we go to Storybrooke ? ft. Killian & Cora [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» George Killian's
» ASPEN Fathom - Origines 1. La Rage de Killian ( Delcourt)
» Lynn Killian
» Santa Cars, Mater, Luigi, Guido, Fillmore guirlandes (Mater Saves Chistmas)
» ¤Les Make-up de Crys¤ Luts, Fairyland, Soom, DZ p4 26/06
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forbidden Fruit :: The Fairytales Lands :: La Forêt Enchantée-